Que faire à Budapest: conseils et itinéraire de voyage

On sait que la capitale de la Hongrie résulte en fait de la jonction de deux villes : Buda, nichée sur ses collines, et Pest, qui s'étend sur les rives du Danube. Les monuments prestigieux et les musées emblématiques, témoins du passé glorieux de la cité, n'y manquent pas, notamment à Buda, où se concentre l'essentiel de la vieille ville. A commencer par le château royal, résidence des rois de Hongrie classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Elle renferme aujourd'hui, après une soigneuse rénovation, rendue nécessaire par les destructions de la Seconde Guerre mondiale, une magnifique chapelle et la bibliothèque nationale. De superbes musées y ont également élu domicile : ainsi, le musée d'histoire de la ville retrace, dans le cadre d'un parcours interactif, le long chemin parcouru par la cité, alors que la magnifique galerie nationale hongroise offre un panorama unique à travers la peinture et la sculpture du Moyen-Age à nos jours. Vous ne pouvez pas non plus manquer de visiter l'église Saint-Matthias, toujours dans la vieille ville de Buda: édifiée au XIIIe siècle, et transformée un temps en mosquée, elle a connu tous les aléas de l'histoire agitée du pays et renferme aujourd'hui des trésors, comme ces fresques consacrées aux légendes magyares. A proximité de l'église, venez admirer le bastion des pêcheurs, un monument érigé à la toute fin du XIXe siècle, qui permet d'admirer la plus belle vue de Budapest, avec le Parlement et les méandres du fleuve.

Comment se rendre à Budapest ?

Le meilleur moyen, c’est encore de prendre l’avion, qui permet, en quelques heures depuis Paris où Lyon, d’être en quelques heures seulement à Budapest. Vous pouvez comparer les prix sur Easyvoyage.com et d'autres comparateurs comme Google Flights. Et là, le dépaysement est garanti ! Certes, vous êtes toujours en Europe, mais la culture, l’architecture et les rencontres vous permettront de vite vous rendre compte que vous êtes dans un pays avec une identité forte.

Le centre-ville, situé à Pest, permet d'agréables promenades. Vous pouvez ainsi jeter un coup d'œil au grand marché couvert, où vous pourrez acheter des spécialités culinaires hongroises, comme le salami au paprika ou le magret de canard. En partant de la superbe place Széchenyi, où se trouve le bâtiment de l'Académie des sciences de Hongrie, vous pouvez aussi flâner le long des quais du Danube, franchir l'un des sept ponts qui traversent le fleuve, et jouir des plus belles vues sur la ville et sur les îles du Danube, dont l'île Marguerite, que recouvre un superbe parc. Les amateurs de shopping pourront également déambuler le long de la rue piétonne de Vaci (Vaci Utca) qui, de la place Vörösmarty jusqu'au grand marché couvert, offre un choix inépuisable de boutiques, mais aussi de bars et de restaurants. Le centre-ville est aussi le siège du Musée national hongrois, le plus ancien et le plus prestigieux musée du pays, qui reste un des plus beaux fleurons du style classique hongrois. Siège d'une collection permanente et de nombreuses expositions temporaires, ce magnifique musée offre un riche résumé de l'histoire de la Hongrie.

Bien être à Budapest

Budapest est également bien connue pour ses bains et sources thermales. Réputés depuis l'Antiquité, ils sont un des rares héritages de la culture ottomane encore présents dans la ville actuelle. Les bains turcs sont nombreux : ainsi, celui de "Kiraly", qui date du XVIe siècle, se caractérise par son toit octogonal turc, alors que celui de Rudas permet de profiter d'une vue surplombante du fleuve et de Pest. Quatre piscines thermales sont à votre disposition à Kiraly, ainsi qu'un bain de vapeur. Vous trouverez d'autres bains de vapeur, à la superbe décoration "Art nouveau" à Gellert, qui met aussi à la disposition de sa clientèle une grande piscine carrelée et des bains privatifs. Par ailleurs, des spas, des jacuzzis ou des séances de massage vous donneront toutes les occasions de vous détendre. Ces bains, alimentés par des sources thermales, sont en général mixtes, bien que, dans quelques-uns d'entre eux, certains jours soient réservés aux femmes.

Visite insolite à Budapest

La capitale hongroise tire aussi une partie de sa renommée d'endroits pittoresques et atypiques, les "ruin pubs". Ils ont vu le jour peu à peu, à partir de 2002, s'installant dans les étages des immeubles abandonnés. Décorés d'objets un peu hétéroclites, venus souvent d'un matériel de récupération, ces pubs, considérés par certains comme les meilleurs bars du monde, ou en tous cas les plus originaux, ont chacun leur style propre. Fréquentés d'abord par des artistes, les "ruin pubs" sont devenus, pour les jeunes Budapestois et les nombreux touristes, les lieux privilégiés de la fête nocturne. Les décors uniques, faits de curieux végétaux ou de sculptures originales, qui habillent les vastes salles, ou la dégustation de l'unicum, un alcool hongrois typique, sont autant d'attraits de ces lieux si particuliers.

Budapest se remarque encore à l'attention de ses visiteurs par une intense activité culturelle. Ainsi, de nombreux festivals valent le détour. C'est le cas du festival "Sziget" (ou festival de l'île), qui permet d'applaudir les groupes de musique pop ou rock les plus connus, qui se produisent aussi, au mois de mai, lors du festival Taban. Le jazz ou la musique classique attirent également des amateurs du monde entier, venus assister aux Festivals du Printemps et d'Automne.

Budapest est aussi une ville où la bonne chère est mise à l'honneur. D'autres festivals, en effet, ne sont pas consacrés à la musique, mais à la gastronomie. C'est le cas, par exemple, du festival du vin, qui se tient en septembre dans l'enceinte du château royal. Les vins hongrois, à la réputation millénaire, sont aussi renommés que les vins français ou allemands. Ces nectars, illustrés par le célèbre "Tokay" ou "Tokaj", sont plutôt des vins blancs et dorés, assez moelleux, plus adaptés cependant pour accompagner certains mets assez gras de la cuisine hongroise que des desserts. N'oubliez pas non plus de goûter une eau-de-vie typique du pays, la célèbre "palinka". Un autre festival est consacré à la dégustation de la saucisse, qui manifeste la richesse gustative d'un pays qui apprécie la nourriture copieuse et consistante. Les Hongrois consomment ainsi beaucoup de viande, d'abord du porc et du poulet, souvent assaisonnés de paprika, fort ou doux et souvent servis avec des pommes de terre. En entrée, on pourra goûter des "tepertös", constitués de graisse au lard. Les soupes à la viande, aux abats ou au poisson sont aussi très réputées. On peut poursuivre son repas en savourant le célèbre goulasch, le plat emblématique de la Hongrie, en dégustant un "Lecso", une sorte de ratatouille, ou encore un "Pörkölt", qui est une forme de ragoût de viande et d'oignons. Quant aux desserts, toujours très riches, on peut goûter le "Dobos torta", délicieux gâteau au chocolat caramélisé, le "Rétes", l'équivalent du strudel autrichien, ou bien les célèbres "Somloi galuska", petits gâteaux à la confiture très populaires en Hongrie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :