Influx - Ensemble contre eux - de Laurence Lemire

Influx ensemble conte eux laurence lemieTitre : Influx - Ensemble contre eux

Auteur : Laurence Lemire

Genre : Science Fiction, Fantasy

Éditeur : Éditions Baudelaire

Des supers-pouvoirs, du terrorisme jihadiste, des adolescents, un roman entre science-fiction et fantasy... Une bonne recette ?

Synopsis

En 2014 : le terrorisme est à nos portes. Il est temps pour le Docteur Simson de mener à son terme le projet Influx et de le mettre à disposition du gouvernement. Mais les quatre jeunes gens issus de cette expérience, et dotés de pouvoirs paranormaux, accepteront-ils de consacrer leur vie à la lutte contre la violence et l’endoctrinement ? Après avoir été enlevés au Canada, emprisonnés en Égypte, puis traqués sur l’île paradisiaque de Tetiaroa, leur décision est unanime : ils aideront leur pays à combattre les ennemis de la démocratie. L’Influx, cette arme secrète, sera-t-il l’ultime rempart contre les assaillants de la liberté ?

Ce roman ne contentera pas les amateurs de fantasy, les ingrédients sont bien maigres, les développements succincts, et les super-pouvoirs des jeunes héros ne nous enthousiasment guère, tant cela semble traité avec légèreté.

La lutte contre le terrorisme jihadiste qui semble être la raison d’être du livre apparaît en toile de fond, sans être traitée de manière sérieuse, et il ne faut pas compter sur ce roman pour nous apporter le moindre éclaircissement sur le sujet.

Que retenir finalement de cette lecture ?

Le sentiment de suivre les aventures de quatre jeunes plus beaux et plus gentils les uns que les autres, passant de très agréables séjours dans des situations généralement paradisiaques, pimentées parfois de scènes d’action (rarissimes et extrêmement brèves), dont l’issue ne laisse aucun doute.

L’essentiel est finalement contenu dans les aventures amoureuses des protagonistes qui réjouiront peut-être quelques adolescents romantiques.

Bref, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, sauf les méchants bien entendu.

Le tout est écrit dans un style narratif sans relief, qui ne tient pas le lecteur en haleine, on pourra toujours se distraire en traquant les fautes d’orthographe semées dans le texte.

Relisez plutôt Stephen King.

Tags2015

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :