Jour 3 Download Festival Paris 2017 : Prophets of Rage, Mastodon, Green Day

Un peu de fraîcheur musicale et aussi niveau météo

La fatigue commence à se faire sentir dans les pattes ! Les autres festivaliers piquent du nez et profite de la baisse de température pour faire une petite sieste à l'ombre des nuages !

Dommage pour eux, la sieste n'est que de courte durée car le gros son est vite de retour. Cette troisième journée de Download Festival est sous le signe de la musique punk et de ses dérivés. Pas que de ce style bien sûr, mais les principales têtes d'affiches sont de dignes représentants du genre : RANCID, Green Day, Suicidal Tendencies.

Voici nos petites préférences de cette journée de clôture.

Mastodon et Kontrust

Calme ? Un peu mais pas trop ! Les américains de Mastodon déboulent en MainStage 2 avec ce son lourd typé sludge metal. Le son est super propre plaçant la fameuse batterie au centre de l'univers de ce groupe si spécial. Les fans s'y retrouvent largement, et même sans être pour autant un amateur absolu du genre, on ne peut que s'incliner devant la maîtrise des musiciens.

Changement radical de style avec Kontrust. La petite scène WarBird s'active étrangement dans l'attente de ce groupe atypique. Les délirants autrichiens représentent la fraîcheur et l'absurdité qu'il manquait un peu dans la programmation du Download Festival. Ce mélange des genres étiqueté "Fusion" aurait presque tendance à transformer le festival en boîte de nuit.

On se surprend à sauter sur Kontrust, à taper des mains sur des rythmiques répétitives, à suivre les refrains triviaux. Bref, Kontrust c'est la bonne surprise décalée du festival.

DownloadFestivalParis2017_jour3 (1)

Prophets of Rage pour leur tout premier show en Europe

Grosse attente pour de nombreux festivaliers, le super-groupe Prophets of Rage doit maintenant tenir ses promesses. Tout le monde ne peux pas se permettre de jouer du Rage Against The Machine et tenir la route en même temps... sauf les membres originels de ce même groupe évidemment !!! Car Prophets of Rage c'est avant tout le trio guitare-batterie-basse de la mythique formation RATM. Le chanteur Zach de la Rocha est remplacé par deux grosses pointures : Chuck-D de Public Enemy et B-Real de Cypress Hill.

Musicalement, c'est parfait ! L'esprit RATM n'est pas mort et loin de là ! Difficile de tuer certains idéaux diront certains... En tout cas, le show est maîtrisé et assume totalement le reboot, voire plus.

La formation mash-up metal/hip-hop donne aussi des résultats inattendus tels qu'une bonne dizaine de minutes de gros classiques hip-hop scandés à tue-tête pas des gros métalleux à patchs. Hand on the Pump, Can't Truss It, Insane in the Brain, Bring the Noise et Jump Around trouvent une seconde vie grâce à Prophets of Rage, et aussi une belle occasion de mélange des genres.

Le groupe doit maintenant écrire ses propres titres pour réduire la part RATM du répertoire ! Il parait que c'est en cours.

download_festival_paris_2017

Hommage à Chris Cornell

Mené par Tom Morello, un très bel hommage à Chris Cornell est joué. Le titre Like a Stone d'Audioslave résonne dans le festival et est entonné par ceux qui en connaissent les paroles. Joué seulement en instrumental, l'absence de la magnifique voix de Chris Cornell marque vraiment le coup.

Green Day

Mur d'amplis et scène assez dépouillée, c'est de manière assez simple que Green Day déroule son concert au Download Festival. Un peu de pyrotechnie accompagne un show très rythmé ! Il faut bien sûr suivre le niveau d'attente des festivaliers plutôt orientés hard rock / metal.

Pas si jeunes que cela, mais diaboliquement énergiques, Green Day tient finalement largement la route en tête d'affiche.

Comme quoi, un festival de musique extrême peut aussi se révéler plein de surprises, à l'image de cette troisième journée.

TagsMetal

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :