Quelques dégustations avant le Whisky Live 2016 !

A quelques jours du Whisky Live se déroulant à Paris du 24 au 26 septembre, nous avons eu le plaisir de déguster quelques références qui y seront présentées. Se sont notamment les maisons Bacardo et La Maison du Whisky, et les marques qui les composent ou les représentent qui sont citées ci-dessous.

Tout étant surtout une question de goût, au-delà de l'aspect purement qualitatif d'un whisky, nous avons forcément quelques préférences, et les voici !

Dewar's et autres whiskies de chez Bacardi

La première bouteille qui s'offre à nos papilles est le Royal Brackla 12 ans (65 €). Idéal pour démarrer la ligne de 5 whiskies, celui-ci s'avère très rond et fruité. Après un nez ouvert dominé par les fruits, la bouche se révèle fraîche et très droite. Une légère amertume en fin de bouche soulève le côté frais de ce whisky qui avait déjà su se démarquer dès 1833 en recevant le premier agrément royal de l'histoire des whiskies. Un coup de cœur pour nous aussi.

Ensuite, nous découvrons le Deveron 18 ans (89 €). Bien plus qualitatif que ces petits frères 10 et 12 ans, et malgré un nez assez en retenue, ce Speyside se distingue par une belle harmonie entre les fruits forestiers et l'iode. Car la maison Deveron cotoye la mer et entend bien le rappeler : c'est une bouteille saline mais pas à outrance.

degustation_whisky_live_2016_LMDW_bacardi_dewar

Toujours dans le Speyside, le Craigellachie 17 ans (99 €) revient dans les terres et s'ouvre au nez sur des arômes sucrés, de miel et fruits exotiques. Très gourmand, ce whisky dévoile des notes épicées en bouche, puis se prend à envelopper complètement la bouche pour finir sur des saveurs boisées. Une belle bouteille pour les amateurs de whiskies non tourbés.

On termine en beauté avec deux représentants de Aultmore : le 12 ans et le 25 ans. Le premier est encore un jeune premier ! Mais à 55 €, il est très intéressant. Dominé par des arômes d'herbes et de plantes vertes au nez, il s'avère très frais et facile à boire. Toujours en bouche, le côté herbacé est très présent et évolue rapidement vers des notes sèches de fruits à coques (amandes).

degustation_whisky_live_2016_LMDW_bacardi_dewar

Puis son grand frère, le Aultmore 25 ans clos la dégustation, ainsi que des débats. Bien sûr, nous ne sommes pas sur la même gamme tarifaire (385 €), mais c'est un excellent whisky qui pourrait en surprendre plus d'un. Déjà de part sa couleur sombre et aux reflets ambrés, on sent le travail du tonneau de Sherry, mis en bouteille sans colorants ni filtrage. Le nez est très complexe, dominé par les fruits gourmands (pruneau, fruits exotiques) mais aussi sur des arômes plus profonds de type cacao ou encore café. La bouche est très large et tapissante, axée sur des saveurs gourmandes pâtissières sans pour autant oublier les fruits. L'héritage herbacé reste très discret pour finir sur des notes que certains trouveraient salines, favorisant l'envie de se resservir.

Le Cahier de Création de La Maison du Whisky

Pour célébrer les 60 ans de La Maison du Whisky, 150 références ont été spécialement éditées par de nombreuses maisons de spiritueux. Vendus en quasi-exclusivité dans le réseau de LMDW, ces bouteilles proviennent du monde entier et s'ouvrent à tous les portefeuilles !

degustation_whisky_live_2016_LMDW_bacardi_dewarLa première grosse originalité de la dégustation est ce fameux Whisky de Table (42 €). Présenté dans une bouteille de vin transparente, on hésite entre coup marketing et véritable essai de distinction. Heureusement, la dégustation permet de prendre parti pour l'un ou pour l'autre ! Blend de 3 ans, c'est un spiritueux très classique et très droit. Il alterne entre un côté fumé très léger, quelques notes épicées mais aussi une fraîcheur herbacée étonnante. Les céréales sont très présentes en fin de bouche, avec un goût de grain pas désagréable.

degustation_whisky_live_2016_LMDW_bacardi_dewarCoup de cœur dès la seconde bouteille, ce Arran 21 ans Single Cask 1995 est clairement au dessus du lot. Pour 150 €, cette bouteille ne sera pas pour tout le monde car sortie en seulement 330 bouteilles. Whisky très foncé mais pas toujours autant que l'habitude de la maison Arran, ce single cask révèle des arômes épicés très marqués au nez. Gingembre, fruits à coque, noix, tout y est. A la dégustation, l'attaque est tendue, et cohérente avec le nez. Les fruits secs sont très présents puis laissent la place à des arômes herbacés.

Changement de style avec le Komagatake Mars 2012 (195 €) : on entre dans la tanière de la tourbe, même si elle reste légère. Le nez est floral et tourbé légèrement, mais pas que ! Il faut s'armer de patience et bien aérer le verre afin de dévoiler quelques autres arômes de vanille et de miel. En bouche, l'attaque est vive et poivrée, pour se transformer rapidement en vers la tourbe. Cette tourbe est très légère et saline de prime abord, pour évoluer vers une astringence terreuse de cette même tourbe.

degustation_whisky_live_2016_LMDW_bacardi_dewar

Toujours au royaume de la tourbe, l'Octomore 2009 (329 €) est fini en fûts de Pauillac. Plus fumé que tourbé, le nez est équivalent à une bonne grosse bouffée de fumée de démarrage d'un feu de cheminée. En bouche, l'équilibre entre la tourbe et la fumée est mieux maintenu tout en restant un whishy "franc du collier". Puis la tourbe prend franchement le relais avec son côté huileux qui tapisse l'intégralité du palais. Enfin, des notes d'agrumes terminent la dégustation avec une fin de bouche accompagnée d'un délicat goût de fumée.

degustation_whisky_live_2016_LMDW_bacardi_dewar

Dernière découverte de la journée avec le Westland Cask #397 est un étonnant whisky américain. Le nez est d'une belle finesse dévoilant une tourbe légère et un côté fumé agréable qui appelle à la dégustation. Moins fort que le précédent Octomore, la bouche est huileuse à souhait et tapisse aussi bien la bouche. La structure de se whisky est basée sur des notes herbacées très prononcées qui lui donne cette amertume agréable. Un beau compromis pour les amateurs de tourbe, mais pas que !

 

Voilà pour ces quelques références présentes au Whisky Live 2016 ! Avez-vous quelques bouteilles déjà en vue ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :