Babaomby: un spot Relax et Kitesurf à Madagascar

Babaomby_Island_Lodge_Madagascar_Kitesurf_Windsurf_photosMadagascar est un pays qui regorge de lieux paradisiaques. Ok, il faut parfois plusieurs dizaines d'heures de taxi-brousse pour s'y rendre, mais cela faut largement le coût ! Je vous parlais déjà de mon expérience sur l'île de Tsara Komba, où j'ai passé quelques jours de relaxation dans un environnement de rêve. Pour continuer ce périple sur l'une des plus vastes îles du monde, je vous propose de poser mon backpack pour une pause sportive chez Nicolas Martin, fondateur d'une école de Kitesurf et Windwurf, dans un spot de rêve...

Caché tout au Nord de l’île de Mada, pas très loin de la baie de Diego Suarez (nommée Antsiranana localement), se trouve la Mer d’Émeraude. C'est ce coin paradisiaque et complètement vierge de toute pollution que l'on trouve le Babaomby Island Lodge créé par Nicolas en 2005. La carte situant Babaomby à Madagascar (ci-dessous) donne un bon aperçu de la couleur de l'eau !

Babaomby-Island-Lodge_carte-mer-emeraude

Babaomby : le bonheur de l'isolement

Pour accéder au "complexe" de Babaomby, il faut nécessairement un bateau et une marée haute. Autrement dit, il ne faut pas se pointer au port de Ramena (l’embarcadère pour Babaomby) à n'importe quelle heure ! Vous pouvez compter sur le staff pour organiser votre venue et le transfert, car la navigation dans ces eaux est un domaine d'expert.

Babaomby_Island_Lodge_Madagascar_Kitesurf_Windsurf_photos

La traversée dure une bonne heure et demi (selon le vent) et dévoile progressivement la fameuse Mer d’Émeraude. Et c'est impressionnant ! De l'eau bleue à perte de vue, d'une transparence hallucinante avec peu de fond... Cette enclave naturellement protégée par deux petites îles au large se montre aussi très venteuse, promettant de belles sensations de voile.

Une fois arrivé à destination, le débarquement (hommes & vivres) se fait sur la petite plage qui donne sur le bungalow de l'école, et on devine les différents lodge posés un peu au dessus. Le "complexe" est simple, beau, efficace, avec un Lodge principal qui accueille un bar et de grandes tablées. 10 bungalow disposent d'une superbe vue sur la mer, et quelques autres sont plus abrités (du vent) dans la petite forêt derrière.

On fait vite le tour du propriétaire, la cuisine centrale, les points d'eau, le lodge principal, les bungalows, le terrain de pétanque (très important !), les douches, les toilettes, le tout entouré d'une clôture. Cette dernière est très utile : pour éviter de se perdre la nuit, et surtout pour empêcher les zébus sauvages d'envahir le camp ! Mon bungalow est en fait une grande structure couverte en bois abritant une grande tente dans laquelle sont posé deux lits (très confortables et puis je suis avec un pote). On a même le luxe d'avoir une terrasse et deux transats ! C'est sommaire, pas non plus spartiate, mais étant donné l'isolement du lieu, on est presque étonné d'y trouver autant de confort. Pour les plus geeks, sachez qu'il n'y a pas internet. Si vous êtes chanceux, la clé 3G (voire plutôt EDGE) fonctionnera une fois par jour sur le banc de la plage.

Cet isolement a un défaut principal : difficile de s'imprégner réellement de l'ambiance Madagascar et de côtoyer ses habitants. Les malgaches présents sur le site y travaillent et habitent dans un petit "village" juste à côté. Préparez-vous donc plutôt à un séjour entre occidentaux, expatriés et/ou passionnés de kite et planche. La contre-partie est de vivre quelques jours d'intense tranquillité, dans une région totalement préservée du tourisme. Et il y a quelques zones a découvrir ! Et justement, les locaux se feront un plaisir de de vous emmener dans les coins perdus, que peu de touristes verront ! Une randonnée de deux / trois heures suffit pour pénétrer dans une grotte et dire bonjour à ses chauve-souris, pour découvrir les Tsingy Rouges de Babaomby, et pour grimper sur la colinne et revenir par la très belle plage. Voici quelques photos des environs, si vous êtes dans la bonne période, vous aurez même le droit à voir lémuriens, scorpions et caméléons !

La vie au Babaomby Island Lodge est tranquille et agréable. Matin, midi et soir, la cuisine concocte toujours de supers bons petits plats ! Si vous êtes chanceux et que vous avez un pêcheur dans le groupe, certains soirs seront encore plus intéressant niveau poisson 🙂 Ces moments sont toujours très conviviaux, et encore un fois, on y mange très bien. Ce qui est relativement important quand on souhaite profiter du vent qui souffle dans la région, de préférence tracté par une voile !

Babaomby : une retraite sportive

Babaomby_Island_Lodge_Madagascar_Kitesurf_Windsurf_photosCar le spot est surtout dédié à la pratique du Kitesurf et Windsurf ! Le vent est impressionnant. J'y suis resté 5 jours en septembre, et le plus faible que j'ai constaté fut 20 nœuds... avec une bonne moyenne de 35 nœuds, et des pointes à 45 ! La soufflerie s'enclenche vers 9h du matin et s'arrête seulement sur les coups de minuit-une heure. Autant dire que parfois, tout le monde cherche un coin abrité pour se reposer...

babaomby_ecole_kitesurfAvec ces forts vents, il vaut mieux avec déjà acquis une première expérience en Kite et/ou Windsurf, car difficile de maîtriser un fort vent qui monte rapidement en rafales. Etant débutant, je n'ai pas toujours pu pratiquer à l'école : avec un vent supérieur à 35 nœuds, cela devient rapidement dangereux de pratiquer sans maîtrise. En gros, j'ai mis les pieds dans l'eau 1 jour sur 2. Profitant du calme pour découvrir les Tsingy Rouges. Babaomby est donc plutôt réservé aux aguerris de ces sports, et à ceux qui souhaitent se perfectionner dans un cadre de rêve avec des professeurs de qualité.

babaomby_ecole_kitesurfJ'ai quand même appris à diriger une petite voile de kitesurf, et même fait du bodysurf tracté par la puissance du vent. C'est tout à fait grisant et donne envie d'aller toujours plus loin et plus vite ! Avec le vent, la mer et la concentration, ce sport est vite épuisant et il vaut mieux ne pas trop forcer les premières fois.

Dans tous les cas, il y a de la place pour pratiquer : personne aux alentours, les pros vont jouer dans les vagues situées derrière l'îlot Suarez. De l'eau Émeraude à perte de vue, il y a pire pour apprendre le Kitesurf.

En tout cas, j'ai passé un agréable séjour alliant détente et sports, dans un endroit que je n'aurais jamais imaginé exister. J'y retournerai si mon niveau de glisse s'améliore un jour !!!

Pour toutes les informations pratiques, n'oubliez pas de visiter le site officiel de Babaomby !

Leave a reply