Dîner gastronomique et pas (trop) cher en école hôtelière

Trouver un bon restaurant pas trop cher n'est pas le plus difficile du monde. A force d'expérimentations et de balades dans son quartier (ou ailleurs), tout un chacun fini par trouver son bonheur.

En revanche, dès qu'il s'agit de monter en gamme vers un repas gastronomique, ou même semi-gastronomique, le critère "prix" entre en jeu et peu en refroidir beaucoup. Les excellents restaurants deviennent la sortie d'exception pour la Saint Valentin, pour Noël,  ou pour un anniversaire. Et pourtant, ce n'est pas l'offre qui manque avec les restaurants étoilés ou à la mode.

Il existe cependant une solution assez peu connue du grand public qui réconcilie la cuisine gastronomique et le portefeuille !

Le bon plan du restaurant gastronomique en école hôtelière !

Repas_gastronomique_ecole_hoteliere_jean_drouant Non, ce n'est pas un concept mais bien un cas pratique. Le restaurant d'école hôtelière est plus qu'un simple endroit où déguster un excellent repas, car c'est avant tout une Ecole. De la cuisine au service en salle, en passant par l’accueil et le vestiaire, la place est aux jeunes en cours de formation. Dans l’assiette, vous dégusterez peut-être la première tentative d'un grand chef de demain ! La carte des vins est peut-être sélectionnée par le futur meilleur sommelier de France ou un des futurs meilleurs cavistes de Paris !

L'avantage est que le budget moyen pour un menu (entrée + plat + dessert) est entre 15 et 20 euros à Paris, soit le prix d'un plat dans une brasserie dans une rue passante parisienne. On pourrait croire que les établissements de formation se rattrapent par ailleurs, mais pas du tout car les vins proposés sont réellement peu chers et les autres boissons à des tarifs raisonnables. Tandis que le visiteur-client se régale, les étudiants se forment dans les conditions réelles.

Repas_gastronomique_ecole_hoteliere_jean_drouant (4)Bien sûr, les écoles hôtelières ne sont pas que sur Paris. Lyon est par exemple très concerné car n'oublions pas que le Chef Paul Bocuse est originaire de cette région et a sa propre école de formation. Si vous êtes de passage dans la région,dans un hôtel à Lyon et ne savez pas où manger, n'hésitez pas à tenter l’expérience . L'agglomération propose plusieurs écoles hôtelières de qualité et reconnues. C'est aussi le cas à Marseille ou dans d'autres grandes villes de France.

Un repas gastronomie au Lycée Polyvalent Jean Drouant de Paris

Au delà de la simple présentation de ce Bon Plan, j'ai réellement tenté l'expérience au lycée des métiers de l'hôtellerie Jean-Drouant, situé au 20 rue Médéric dans le 17ème arrondissement. Attention, le restaurant n'est ouvert que sur réservation et il est plutôt conseillé de s'y prendre à l'avance.

Repas_gastronomique_ecole_hoteliere_jean_drouant (1)Le lieu est simple, il s'agit d'une grande salle avec au moins une bonne dizaine de tables. Vous pouvez venir entre amis ou en couple, le restaurant accueille aisément les deux types de clientèles. Peu de fioriture, les tables sont dressées classiquement et assez simplement décorées. Le focus est définitivement mis sur la qualité de service et, bien entendu, à ce qui est présenté dans l'assiette. Car ces lycéens sont plutôt nombreux à faire le service, dans leurs costumes biens repassés. Rien à redire sur l'excellent service, de nombreux restaurants parisiens devraient revenir à ces fondamentaux qui fabriquent une réputation autant que la qualité des mets servis.

Mais avant de passer à l'aspect culinaire, un cocktail est proposé (et fait partie intégrante du menu à 23 euros) et accompagné de petits amuses-bouches, japonais ce soir. Découverte du menu avec un Americano à la main :

Menu du 04 février 2016 // 23 euros

Mousse de céleri et sa crème à la fourme d’Ambert.

Tuile salée Raviole ouverte de crabe aux fruits de la passion

***

Râble de lapin farci sauce moutarde, pastilla de poires

Caille farcie et embeurrée de choux

***

Macaron au citron vert, sorbet abricot, sauce coco

Poire pochée en gelée de verveine, mousse au citron

Repas_gastronomique_ecole_hoteliere_jean_drouant (6)Et c'est parti pour un festival de saveurs. J'y étais avec un ami et la seule chose que nous n'ayons pas goûté est le Râble de lapin. Pas grand chose à redire sur les plats qui sont servis !

Mon entrée était particulièrement savoureuse pour un mélange céleri / fromage très surprenant. Mon compère a retrouvé des arômes très asiatiques dans sa Raviole de crabe.

***

Repas_gastronomique_ecole_hoteliere_jean_drouant (3)Ce soir là, la caille a certainement été commandée à 90%, car à lancer quelques regards sur les autres tables, il m'a semblé que peu de lapin a été servi. Et la caille était plutôt bonne. Le plat était très fin, notamment la farce au chou, mais pas aussi mémorable que l'entrée et certainement perfectible. L'accompagnement de petits légumes ne nécessitait aucun ajout d'épices, preuve d'un excellent assaisonnement.

***

Pour les gourmands, les desserts ont une très belle place et ont en plus le prix du meilleur dressage de la soirée. La poire pochée à la saveur verveine était tout simplement succulente et ne croulait pas sous le sucre, en faisant un dessert léger et fruité.

Repas_gastronomique_ecole_hoteliere_jean_drouant (8)

Pour accompagner le tout n'hésitez surtout pas à jeter un œil à la carte des vins. Le choix est plutôt large et les tarifs extrêmement bas. Comptez 10/12 euros en moyenne pour une bouteille, sachant que la plus chère était notre choix de Bourgogne à 23 euros.

Bilan ? En plus du plaisir gustatif, vous dînez dans un cadre où le service est de qualité. Pour 40 euros par tête tout compris (cocktail, amuses-bouches, entrée, plat, dessert, vin, bouteille d'eau), je ne peux que vous recommander de tenter l'expérience vous-même ! Vous trouverez une liste ici des adresses parisiennes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :