Hier, les monstres de Lordi ont envahi le Trabendo

dirty_passion_trabendoPas venu en France depuis le Hellfest 2013, les monstres finlandais de Lordi ont attaqué la salle parisienne du Trabendo ce mardi 17 mars 2015 dans le cadre de leur nouvelle tournée : Tour Force One.

La prestation du groupe très glam Hollywood Groupies fut expédiée tellement vite qu'on a à peine profité d'une ou deux petites chansons (prometteuses cependant). En seconde première partie, les suédois de Dirty Passion ont écoulé tranquillement leur hard rock aux accents sudistes sans soucis dans un Trabendo bien peu rempli.

Des monstres et du heavy metal

L'arrivée des monstres finlandais a subitement réchauffé l'ambiance. Après une introduction très "Scare Force One" (menée par une ravissante hôtesse de l'air), trois chansons ont servi d'introduction pour le groupe. La nouvelle Nailed by the Hammer of Frankenstein puis This Is Heavy Metal de Babez for Breakfast ont précédé la désormais mythique Hard Rock Hallelujah qui, est-il nécessaire de le rappeler, a permis à Lordi de remporter l'Eurovision 2006.

mr_lordi_hache_trabendoUne fois l'obligation Hard Rock Hallelujah faite, les finnois ont sorti un Deadache classique avant deux chansons tirées du dernier album : Hella's Kitchen et Hell Sent in the Clowns. Le Blood Red Sandman a précédé un épique solo de batterie (avec des baguettes illuminées en bleu, c'est mieux). Le groupe ayant récupéré (sauf le pauvre nouveau Mana à la batterie), la reprise a été faite sur Give Your Life for Rock and Roll. Le cadeau de la soirée fut Don't Let My Mother Know, tiré de la B-side de Get Heavy dans ses versions américaines et japonaises.

Les jeux de scènes de Lordi sont toujours drôle, et on a pu le constater durant How to Slice a Whore et le classique It Snows in Hell. Moult découpages de carcasse s'y sont déroulés, et la neige est même tombée dans le Trabendo. Dommage que Lordi n'ait pas l'occasion de jouer sur une scène plus grande, l'ambiance en aurait été décuplée.

neige_lordi_trabendoLes trois chansons suivantes se sont déroulées dans beaucoup plus de calme, The RiffSincerely With Love et
Amen's Lament to Ra II. C'est le moment où Amen à la guitare a pu un peu s'amuser...et nous jouer (entre autre) Seven Nation Army...si si.

Le couple des chansons de Get Heavy Not the Nicest Guy et le brûlant Devil is a Looser ont clôturé cette partie du concert.

Reprise attendue donc, qui a donné la chanson phare du nouvel album : Scare Force One. Le Who's Your Daddy de The Arockalypse aurait pu rendre les femmes aussi folles que durant le concert de Steel Panther de la veille, mais le glam rock n'est pas le monster rock, il ne faut pas abuser. De plus, Mr Lordi a toujours son fusil à fumigène pour calmer les jeunes filles un peu trop audacieuses de la foule. Quand on vous dit qu'elle était trop petite cette scène.

ailes_lordi_trabendoEnfin, la chanson de clôture fut la classique Would You Love a Monsterman, dans une ambiance bien montée dans ce Trabendo.

En conclusion, les seuls metalleux ayant remporté un Eurovision ont assuré le show, avec un bon heavy metal toujours solide. On sort quand même avec deux regrets : Ne pas les avoir vu sur une plus grande scène (où le show aurait été bien meilleur), et les avoir vu après Steel Panther.

La setlist du concert du Trabendo

Nailed by the Hammer of Frankenstein
This Is Heavy Metal
Hard Rock Hallelujah
Deadache
Hella's Kitchen
Solo de clavier (Hella)
Hell Sent in the Clowns
Blood Red Sandman
lordi_trabendo_2015Solo de batterie (Mana)
Give Your Life for Rock and Roll
Don't Let My Mother Know
Solo de basse (OX)
How to Slice a Whore
It Snows in Hell
The Riff
Sincerely With Love
Amen's Lament to Ra II
Solo de guitare (Amen...avec un vrai Seven Nation Army dedans)
Not the Nicest Guy
Devil Is a Loser
Rappel :
Scare Force One
Who's Your Daddy?
Would You Love a Monsterman?

TagsMetal

Leave a reply