Cabasse The Pearl Pelegrina

Pour les 70 ans de la marque, Cabasse s’offre un nouveau fleuron pour ses enceintes connectées… et pour la marque avec The Pearl Pelegrina. Des enceintes d’exception sur tous les points, que nous avons eu la chance d’écouter.

L’héritière de 70 ans d’expérience

Je ne reviendrais pas sur mon histoire avec Cabasse (pour cela, il faut aller ici), mais plutôt sur l’histoire de Cabasse. Fondée par Georges Cabasse en 1950, la marque équipera vide des lieux d’exception. On pense au Grand Rex dès 1952 qui est équipé du premier haut-parleur coaxial de la marque, à la Géode etc… jusqu’en 2006 où sort la Sphère. Première enceinte dotée d’une technologie quadri-axiale. On retrouve donc sur le même axe l’aigu, le medium, bas-medium et grave.

Lissajous Pearl Pelegrina

On retrouve l’ensemble de cette progression technologique dans The Pearl Pelegrina, avec un haut-parleur tri-axial drivé par quatre amplificateurs (aigus, medium, bas-medium et grave), agrémentée des nouveautés de 2021…

Les enceintes connectées ultimes

La Pelegrina (ou « l’incomparable ») est une perle historique. Elle a appartenue à la famille des Youssoupov et pèse 133,20 grains (soit l’équivalent de plus de 6,5g, énorme pour une perle). C’est donc un nom historique et synonyme d’exception que Cabasse a retenu pour le fleuron de sa marque.

Là où la Pearl est une sphère de 33cm, la Pearl Pelegrina en fait 42cm. Dotée donc du haut-parleur quadri-axial, l’enceinte est active et on y retrouve également un DSP amélioré et un filtrage numérique au top de la technologie de la marque de Plouzané.

Forcément vendues par paire, les Pearl Pelegrina pèsent à l’unité 45kg, l’ensemble de l’électronique (et la connectique, identique aux Pearl avec en plus des entrées XLR) est contenu dans le socle. Entre le socle et la sphère, on retrouve un pied rappelant la Lissajous du logo de la marque. Les enceintes sont proposées en noir métallisé ou blanc nacré.

L’exception à tous les niveaux

Chaque Pearl Pelegrina est assemblée dans l’usine de Plouzané et est individuellement testée en chambre sourde. Les 70 premières sortantes de l’usine seront d’ailleurs numérotées, pour célébrer au mieux l’évènement de l’anniversaire de la marque.

numerotation_pearl_pelegrina

The Pearl Pelegrina développe au total 3700W en crête, exprimés par le haut parleur de 30cm. Elle couvre une plage de fréquences de 10 à 27 000 Hz. Comme la Pearl, elle est équipée de wifi, ethernet, bluetooth, USB, entrée RCA, optique et désormais XLR. Evidemment, elle est connectée et pilotable par l’application Cabasse.

Le son des Pearl Pelegrina est automatiquement calibré en fonction de la pièce à l’aide d’un micro intégré et d’un système CRCS. La dynamique est également optimisée en temps réel par le système DFE et la technologie DEAP corrige les (rares) défauts des hauts-parleurs. Haut-parleurs d’ailleurs garantis à vie, comme à l’habitude de la Maison. Originalité par rapport aux Pearl « classiques », la Pelegrina est forcément vendue par paire !

pearl_pelegrina_chambre_sourde

The Pearl Pelegrina à l’épreuve du son

Nous avons eu la chance de tester cette paire de The Pearl Pelegrina pendant quelques instants.

La première chose qui frappe est l’amplitude du son, sa clarté et la précision de la scène stéréo. Les attaques sont précises, les basses offrent une belle puissance, nous enveloppant sans non plus écraser le reste du spectre.

Les voix sont rendues avec énormément de chaleur, vibration et sensations. Sur les enregistrements live, on a réellement l’impression d’être sur place, en terme de chaleur, présence et spécialisation.

Enfin, l’écoute de l’enchaînement magique de The Happiest Days of Our Lives puis Another Brick in the Wall des Pink Floyd est une expérience à part entière. L’énergie et la précision de l’enregistrement sont là, les solos de David Gilmour nous transportent, on découvre la finesse de la stéréo et des instrumentations, sans perdre de puissance sur les choeurs.

Si la perle Pelegrina est surnommée « l’incomparable », on peut donc en déduire que ce nom colle parfaitement à ce nouveau système de la maison Cabasse. On en redemande (et prie pour gagner des quelques 25 000€ qui nous permettraient d’en mettre deux dans le salon !).

Total
12
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles sur le même sujet