Chronique de Danger Girl : Back to Black

On profite de l’été pour allez fureter du côté des nouveautés BD, où l’on retrouve avec joie nos Danger Girl ! Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la licence, Danger Girl est une série créée en 1997 sous la plume d’Andy Hartnell et le dessin du mythique J.Scott Campbell. Série d’aventure entre James Bond, Charlie’s Angel et Indiana Jones, on suivra donc dans ces pages les péripéties d’Abbey, Sidney, Barracuda, Deuce et les autres dans ce livre publié chez Graph Zeppelin !

Abbey Chase et Sydney Savage s’infiltrent dans un gang féminin de bikers afin de remettre la main sur un dangereux artefact indien.

Danger_Girl-Back_in_Black

Un Danger Girl dans les règles de l’art

Vous l’avez donc compris, entre espionnage, pin-up et artefacts paranormaux mystiques, ce tome de Danger Girl coche bien toutes les cases du cahier des charges. Si J.Scott Campbell assure la pin-up de couverture, il a laissé le dessin de l’aventure à Nick Bradshaw (X-Men, Spidey, Les Gardiens de la Galaxie). Le scénario est toujours dans les mains du créateur de la série, Andy Hartnell, nous assurant donc une belle cohérence avec l’univers.

Univers où il n’est pas question de s’interroger sur le sens de la vie, ou d’entrer en introspection avec les personnages. Le but de Danger Girl, c’est avant tout le plaisir de l’action, avec un peu de mysticisme. Et le contrat est totalement rempli ! On dévore le tome d’une traite, voyant les héros enchaîner les situations périlleuses, sans jamais réellement craindre pour eux. L’humour omniprésent et sexy (forcément, au vu de la promesse) confirmant le côté « bonbon sans prise de tête » de l’oeuvre.

Une parfaite BD loisir pour l’été

On s’amuse donc en tournant les pages, et même si le dessin n’a pas le brio de J.Scott Campbell, il respecte l’univers et les personnages. Les dessins sont clairs et lisibles, assurant toujours le côté second degré porté par l’écriture.

Danger_Girl-Back_in_Black_black_seed

En somme, une BD Back in Black qui sera un parfait moment de détente, avec une bonne musique - rock, bien sûr - dans les oreilles, sur la plage ou un transat durant cet été !

Leave a reply