Cinq découvertes culturelles insolites de voyage au Brésil

En quatre semaines au Brésil, j'ai vu pas mal de beaux paysages, voyagé dans différentes régions (Sao Paulo, Chapada Diamantina...), et donc découvert de nombreux aspects de la culture brésilienne.

Si ce pays sait montrer de très multiples couleurs et encore plus de saveurs, il semble bien exister quelques constantes générales ! Non, je ne vais pas vous parler des favelas et d'autres clichés !!! Il est plutôt question de ce qui fait la vie de tous les jours, ce qui surprend le voyageur car il ne s'y attend pas nécessairement.

Forcément, j'ai été souvent surpris - très souvent dans le bon sens, rassurez-vous ! Même à Rio de Janeiro, ville réputée si dangereuse...

Alors de quoi je peux bien parler ? Tout simplement de petits trucs qui peuvent aussi être déroutants !

1. L'ultra dominance de Whatsapp

WhatsApp_Logo_4Ce numéro un est par excellence un irritant majeur pour le voyageur européen mal renseigné. Il faut savoir que le brésilien moyen est équipé d'un téléphone portable ayant accès à internet et principalement branché sur Whatsapp pour communiquer ! Une étude (Panorama Mobile Time/Opinion Box) menée en 2015 montre la super-suprématie de Whatsapp : 96% des brésiliens ayant un smartphone et accès à internet utilisaient cette messagerie. Soit plus de 100 millions de brésiliens !

Résultat ? Le SMS est totalement inutilisé ! En réalité, il s'agit plutôt d'une conséquence du prix exorbitant des SMS. Même Facebook Messenger est derrière Whatsapp. Et malgré les décisions de justice courant 2016 qui ont temporairement désactivé Whatsapp (24h, 36h...) plusieurs fois, les brésiliens y restent attachés. La justice brésilienne avait ordonné des coupures en lien avec des enquêtes sur des narco-trafiquants...

Du coup, le voyageur non averti téléphone ou envoi des SMS à ses contacts brésiliens, aux agences de voyages, à la famille ou à d'autres partenaires. Problème : personne ne répond ! 😀 Il faut quelques temps avant de s'en rendre compte... Tout le monde utilise cette messagerie. Littéralement tout le monde, même les pros. Pour prendre rendez-vous avec un coiffeur, envoyez un Whatsapp au numéro indiqué sur le site interne. Pour discuter avec la famille, intégrez le groupe. Pour se mettre d'accord sur le point de rendez-vous avec le centre de plongée : encore et toujours Whatsapp !

Conseil N°1 : si vous voyagez au Brésil, installez Whatsapp avant !

2. L'amour des promotions, des bons deals et des concours !

A l'image de la France, les magasins et hyper-marchés regorgent de promotions. L'achat en masse a ses avantages pour tirer les prix vers le bas. Quelques grands magasins sont carrément montés comme des entrepôts géants dans lesquels il est possible de faire ses courses traditionnelles. Imaginez un très grand hyper-marché LIDL : les palettes sont installées directement dans les rayons, sur plusieurs hauteurs. On est assez loin des supermarchés français. Il existe quand même énormément de supermarchés de taille plus modeste qui sont plus raccord avec nos habitudes européennes, notamment dans les centres villes.

Autre phénomène, les concours sur internet ! Alors que la France est extrêmement flexible sur la mise en oeuvre de concours, le Brésil est très contraignant... Pour créer un concours, en tant que marque par exemple, il faut prouver l'existence du lot, déposer le règlement chez un notaire, et donc engager des frais importants. Autant dire qu'il y a bien moins de concours internet au Brésil qu'en France.

Cela n’empêche pas certains sites de référencer tous ces concours qui génèrent un afflux super important de participants ! C'est par exemple le cas du site Galardians qui se spécialise dans les coupons de réductions (cupons de desconto), les concours culturels (concursos culturais) et autres tirages au sort (sorteios). Tout pour faire des économies en gros... et ça marche !

Au-delà des deals, de manière générale, il existe un véritable marché émergent de l'internet au Brésil ! La recherche de bons deals va certainement s'y développer de plus en plus. D'ailleurs, il est étonnant qu'un acteur comme Amazon soit si peu représenté au Brésil, la taxation et le transport y étant trop fort.

logo-galardians

3. "Credito ? Debito ?"

C'est la phrase que vous entendrez le plus au moment de payer par carte bancaire ! "Crédit ou débit ?"

Sauf que le voyageur qui débarque doit faire un choix au moment de passer à la caisse. Surprise, ma carte bleue n'acceptait que le mode "credito"... Heureusement, en sélectionnant le paiement en une seule fois, aucun problème. Cela reste toutefois assez surprenant que le mode débit n'ai pas fonctionné.

Cette expérience m'a montré que les brésiliens payent énormément à crédit. Même pour de petites dépenses. A priori, les taux d'intérêts sont relativement faible et font que la pratique est très répandue. Au restaurant, pour de menues dépenses, comme pour un achat plus conséquent, la petite phrase est prononcée !

4. Les fabuleux rodizio, et surtout l'incroyable capacité des brésiliens à manger comme quatre

Je garde le meilleur pour la fin : la bouffe brésilienne ! Surement l'un des aspect les plus surprenant du voyage... Tant sur la diversité de spécialités que sur la manière 🙂

rodizio_bresil_2017A partir de 35 reais (10 euros), il est possible de s'offrir un rodizio. Qu'est-ce donc ? Il s'agit tout simplement d'un restaurant avec service à volonté ! Vous serez surpris à quel point c'est parfaitement bien décliné dans toutes les conditions possibles et imaginables. Cantines en bord de route, restaurant plus ou moins classes en centre-villes, même sur certaines plages, tous peuvent proposer un rodizio.

En général, un buffet présente les différentes salades et spécialités d'accompagnements, quelques plats en sauces y sont placés. Pour le reste, les serveurs passent entre les tables avec les plats encore chauds sortants des cuisines ! Poissons en bord de mer, viandes et rôtisseries partout au Brésil, le service est à volonté.

rodizio_bresil_2017Une fois l'assiette déjà bien garnie de patates, de feijoada, ou d'autres coxinhas, un serveur va sympathiquement poser sous votre nez une énorme pièce de viande sortant du barbecue ! A vous d'indiquer quel morceau, quelle partie vous préférez. Il découpe, vous disposez ! Le rodizio de churrasco (barbecue) est extrêmement populaire au Brésil. Mais il n'est pas le seul.

Quand je parlais de déclinaison, sachez que le rodizio peut être de plats de poissons, de viandes (poulet, bœuf, porc) mais aussi de pizzas et des sushis/makis !!! Oui, j'ai même fait une pizzeria à volonté à Campo Grande. Une bonne dizaine de pizzas aux saveurs différentes sont apportées toutes les 5 minutes (on me souffle dans l'oreillette que 5 minutes c'est pas un rodizio de pizza) 30 secondes par une flopée de serveurs qui ne sont là que pour vous remplir la panse.

Le bonheur, tout simplement.

Et les brésiliens en profitent bien ! Se resservir moins de trois fois n'est pas la coutume 🙂 Il faut manger le plus possible et des assiettes les plus grandes possibles. Les amis et la famille rencontrés sur place m'ont largement étonné sur leur capacité à engloutir des tonnes de bouffe dans les rodizio. Impressionnant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :