Chapada Diamantina : une autre image du Brésil

La Chapada Diamantina : de la fièvre du diamant à l'éco-tourisme

A l'image du Pantanal brésilien, la Chapada Diamantina est une écorégion qui a le statut particulier de Parc National. Avant 1985, la région de la Chapada était au cœur d'une intense exploitation diamantaire. La découverte de pierres précieuses et d'or dans le sous-sol et les roches des rivières avait transformé les paisibles recoins de verdure en eldorado brésilien. C'est cette ruée vers le diamant qui a donné son nom à la région : Chapada "Diamantina". Mais depuis 1996, l'exploitation minière est interdite, au profit du développement de l'agriculture et surtout du tourisme !

Car la Chapada Diamantina est un joyau de la région de Bahia. La région regorge de cascades, de grottes, et de vallées créant des paysages atypiques et inattendus ! Il faut définitivement prévoir d'y passer entre 3 et 5 jours si vous séjournez à Salvador de Bahia. L'exploitation diamantaire ayant été abandonnée, les brésiliens sont retournés vers la nature et ce qu'elle offre, tout simplement. Il existe une réelle volonté de préservation, qui dépasse le simple marketing. Les guides sont tous très vigilants à ce que la nature reste propre et saine, les agences de tourisme prônent aussi un tourisme responsable. A titre d'exemple, certaines randonnées, certains sites, sont limités en capacité d'accueil journalière, de manière à sécuriser les trajets d'une part, mais aussi pour ne pas surexploiter les sites.

chapada_diamantina_compteur_visites

Quelles sont les lieux à ne pas rater, les incontournables de la Chapada ? C'est avec plaisir que je partage avec vous ces quelques jours à sillonner la Chapada Diamantina : Cachoeira Ribeirão do Meio, Rio Mucugezinho, Poço do Diabo, Gruta da Lapa Doce, Gruta da Pratinha, Gruta Azul, Morro do Pai Inácio, Cachoeira da Fumaça, Riachinho, Poço Encantado, Poço Azul e Prainha. Autant de sites que de souvenirs différents, de la chute d'eau de 390 mètres à la grotte à 70 mètres de profondeur, qui valent franchement le détour depuis Salvador !

Chapada Diamantina : faut-il voyager avec ou sans guide ?

chapada_diamantina_guide_cirtur_bresil_2016

Notre guide "Dodo" ouvre la voie

Avant toute chose, il faut savoir que les brésiliens ne comprennent pas qu'un groupe parte en expédition sans guide. Le DIY (Do It Yourself), ce n'est pas du tout dans la culture du voyage. D'ailleurs, le parc national est organisé de manière a accueillir énormément de touristes au travers d'agences de voyages ou de guides locaux. Mais il semble tout à fait possible de partir à l'aventure dans la Chapada Diamantina, sans guide. Cela reste néanmoins réservé aux randonneurs confirmés, capables de partir avec 20 kilos de matériel, d'eau et de vivres. Il est aussi nécessaire de se doter d'une carte la plus fiable possible et de tous les éléments assurant la sécurité du groupe. J'avais trouvé plusieurs retours d'expérience de voyageurs ayant réalisé ce type de parcours. Sachez cependant que vous verrez moins de sites touristiques ou de points d'intérêt en partant à pied. C'est un autre style d'aventure !

chapada_diamantina_cirtur_agency_bresil_2016Pour les autres voyageurs et touristes plus tranquilles, le meilleur compromis reste de trouver une agence de voyage ou un guide (via l'association des guides) qui vous emmènera dans tous les plus grands lieux de la Chapada Diamantina. J'ai voyagé avec l'agence CIRTUR, basée à Lençois. De manière très classique, l'agence propose des circuits (ou des "routes") à parcourir l'espace d'une journée. Surtout, ils ont un guide qui parle parfaitement anglais, portugais et qui a même quelques notions de français ! Au départ de Lençois, les guides viennent vous chercher à l'hôtel et le groupe (entre 4 et 10 personnes) se rend en minibus sur les points d'intérêts. Car les différents sites sont parfois très distants les uns des autres. La Chapada est une très vaste région !

Les deux guides de l'agence CIRTUR - Josemar et "Dodo" - étaient adorables, drôles et spontanés. Ils ont très clairement participés à me faire passer un excellent séjour !

Les paysages incroyables de la Chapada Diamantina

Trois jours ne sont pas suffisants pour découvrir tous les mystères de la Chapada. Cela reste toutefois suffisant pour en avoir un bel aperçu ! Les trois journées étaient bien chargées, avec parfois jusque deux heures d'approche en minibus. L'ordre des visites était juste parfait : démarrage en douceur avec quelques grottes, et final grandiose avec un couché de soleil splendide sur la Chapada... Voici quelques photos et explications !

Jour 1 : Poço Encantado e Poço Azul

chapada_diamantina_poco_encantado_bresil_2016

Le Poço Encantado, sans filtres !

Il faut compter 150 kilomètres de route, dont la moitié de pistes, pour se rendre sur ces deux sites relativement proches l'un de l'autre. Cette première journée est dédiée à la découverte du monde souterrain de la Chapada Diamantina : les deux grottes sont similaires mais l'approche pour les visiter est très différente ! Le Poço Encantado est une très grande et large grotte accessible par un petit sentier en descente. Equipé d'un casque et d'une lampe frontale (surtout pour la sécurité), nous entrons par une cavité qui n'est pas la principale entrée de lumière dans la grotte. Une fois parvenus au fond de la grande salle, le spectacle naturel est à couper le souffle : la fâmeuse entrée principale est en réalité un large puit de lumière qui donne une teinte bleu royal au lac d'eau douche. Les photos parlent d'elles-mêmes !

chapada_diamantina_poco_azul_snorkling_bresil_2016

Baignade dans les eaux bleues du Poço Azul

Le Poço Azul, c'est une aussi une grotte, mais plus petite et enclavée, dans laquelle le visiteur est invité à se baigner ! Oui, nager dans une eau cristalline, d'un bleu impressionnant, est une expérience grisante. Avant de se lancer dans l'eau (qui n'est pas froide du tout), il est nécessaire de passer par la douche et de prendre ses précautions ! Par ailleurs, il est interdit de se badigeonner de crême solaire et d'anti-moustique, afin de préserver la nature et l'eau claire. Quelques images ci-dessous :

Jour 2 : Cachoeira da Fumaça, Riachinho e Vale do Capão

Point d'intérêt majeur de la Chapada Diamantina, voir la Cachoeira da Fumaça (Cascade de fumée) se mérite ! Au terme d'une randonnée de 5 à 7 kilomètres qui démarre par une forte grimpette, le visiteur arrive au bord d'une falaise, point de départ de la chute d'eau. C'est d'ailleurs un point de vue très différent que de voir une cascade depuis le haut, et non pas depuis en bas. Tous les visiteurs sont invités à s'allonger au bord de la vertugineuse falaise et de pencher la tête dans le vide. Environ 400 mètres de vide se dévoilent avec une vue sur la cascade ! C'est très impressionnant ! La chute d'eau se nomme "Cascade de fumée" car il y a tellement de vent que l'eau n'arrive pas complètement à toucher le lac au fond, cela donne une impression de vapeur d'eau qui s'échappe vers le côté de la chute ! Malheureusement, en octobre 2016, il y avait très peu d'eau et seul un tout petit filin d'eau s'écoulait, limitant grandement l'intérêt du site. Mais la marche d'approche est superbe, dévoilant une belle vue sur la Vale do Capão et de grand espaces vierges.

Sur le chemin du retour, nous stoppons quelques minutes au Riachinho, encore une cascade qui offre une sorte d'hydromassage original, et surtout un peu de repos pour les jambes après 14 kilomètres de marche !

chapada_diamantina_riachinho_bresil_2016

Jour 3 : Rio Mucugezinho, Poço do Diabo, Gruta da Lapa Doce, Gruta Azul e Morro do Pai Inácio

chapada_diamantina_poco-do-diabo_bresil_2016La dernière journée est très chargée et découpée en trois parties. Nous démarrons avec la descente à pied sur quelques kilomètres de la rivière "Rio Mucugezinho", qui donne sur le "Poço do Diabo". C'est une jolie petite balade à proximité de la rivière, permettant d'apprécier de très prêt les couleurs rouges et noires des eaux de la région. La balade se termine sur le "Poço do Diabo", une retenue d'eau alimentée par la rivière, transformée en cascade. Cette sorte de lac a généré bien des histoires, voire même des légendes locales. En effet, certains disent que la densité de l'eau est différente à cet endrot de la rivière, et que si l'on saute dans le lac, on ne remonte que le lendemain. Rien de moins ! Les guides nous invitent donc à nager proche des bords, croyant plus où moins aux récits et fantasmes...

chapada_diamantina_gruta_da_lapa_doce_bresil_2016Après cette baignade, nous nous rendons à la plus grande grotte visitée du séjour :  la Gruta da Lapa Doce. Il s'agit d'une ancienne rivière sous-terraine aux proportions impressionnantes ! Avec ses 30 mètres de haut et son kilomètre de long, la grotte dévoile de nombreuses concrétions de stalagmites et stalactites, et les guides ne manquent pas d'imagination pour y trouver des animaux fantastiques 🙂 Le clou de la visite est une immersion complète dans le noir : tous les visiteurs sont invités à éteindre leur lampe pour un total absence de lumière.

La journée termine en apothéose avec l'ascension du mont "Morro do Pai Inácio". Symbole ultime de la Chapada Diamantina, cette "colinne" est l'une des cartes postales de la région ! Une petite montée de 30 minutes offre un grand plateau peuplé de petits arbustes et nombreux cactus. Un peu à la mode de la Cachoeira da Fumaça, nous sommes pris en photo à flan de falaise. Monter sur le Morro do Pai Inácio en fin de journée, c'est profiter d'un coucher de soleil exceptionnel ! De belles images en tête pour quitter la Chapada Diamantina... et certainement l'un des plus beaux paysages de voyages que nous ayons pu voir.

Bonus : Ribeirão do Meio

Si vous arrivez tôt à Lençois le premier jour, ou bien si vous rentrez tôt d'une journée d'expédition, allez donc faire un tour à pieds à la Cachoeira Ribeirão do Meio, à 5 kilomètres environ de Lençois. Vous n'avez pas du tout besoin de guide pour y aller. En revanche, demandez bien aux habitants de Lençois de vous guider car l'approche vers le sentier n'est pas fléchée à travers la ville ! Et cette ville peut vite se transformer en dédalle 🙂 ne vous fiez pas à Google Maps ! Cette rivière est typique des cours d'eaux de la Chapada Diamantina, avec ses couleurs Coca-Cola. Les plus aventureux grimperont sur la cascade à 45° pour une grande glissade.

Lençois, un condensé touristique

chapada_diamantina_lencois_vue_bresil_2016Située à 6 ou 7 heures de bus de Salvador (avec Viação Rápido Federal), la ville de Lençois est le départ de la plupart des randonnées et activités natures pour partir à la découverte de la région. Petite ville pittoresque, Lençois (prononcer "Laine-So-Isse") propose de très nombreux hôtels et pousada et un grand nombre de restaurants. Nous avons logé dans une auberge de jeunesse qui proposait des chambres privatives avec salle de bain personnelle. L'Hostel das Estrelas est un excellent choix à Lençois. Les deux hôtes sont charmantes et ont tout compris au sens du service. Le petit déjeuner est d'ailleurs le meilleur que nous ayons pu avoir de tout notre séjour de 4 semaines au Brésil ! Tout est fait maison, frais du jour. Impressionnant !

Le soir, à Lençois, sortez dans les deux rues principales. La vie est concentrée autour de deux petites rues pavées regroupant la quasi-intégralité des bars-restaurants. Comment faire un choix ? Je vous conseille encore une fois de vous tourner vers les conseils avisés des locaux. Les guides de CIRTUR nous ont conseillé plusieurs restaurants ouverts et tenus par des habitants historiques de Lençois ou de la Chapada. Car beaucoup d'établissements et même d'agences de voyages sont venus d'ailleurs, pour répondre aux besoins touristiques. A vous de faire le choix ! Parmi les bons restaurants, le Quilombola offre un bon aperçu de la cuisine locale 😉

De quoi bien se restaurer avant de repartir à l'aventure !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :