Test FF7 Remake DLC Intermission avec Yuffie

Final Fantasy 7 version PS1, c’est, pour beaucoup, l’un des meilleurs jeux de tous les temps. A titre personnel, je le place même dans les oeuvres, tout médium confondu, qui m’ont le plus marqué, aux côtés de grands livres et films. Sans avoir eu le même impact, j’ai pris un plaisir fou à découvrir le remake l’année dernière.

Cette relecture du mythe est de retour sur PS5 avec une version améliorée, Final Fantasy VII Remake Intergrade, et surtout un DLC, INTERmission, contenant deux nouveaux chapitres centrés sur le personnage de Yuffie. Gros bémol, celui-ci n’est, pour le moment, pas disponible sur PS4, mais uniquement sur PS5 (régulièrement disponible sur Amazon). Un procédé de l’éditeur plus que discutable vis-à-vis des possesseurs de la version PS4.

La première partie de ce DLC se déroule en grande partie dans les bidonvilles de Midgar. Le secteur 7 reste un endroit fascinant, débordant de vie et de personnages avec lesquels interagir. C’est ici que vous pourrez jouer au nouveau mini-jeu introduit dans le cadre de ce DLC : Fort Condor, également un relecture d’un mini jeu présent dans le jeu d’origine.

Fort Condor est un jeu de plateau de combat stratégique qui se joue en duel. L’objectif est de détruire la base de l’ennemi. Vous aurez un certain nombre d’unités à placer, chacune d’entre elles coûtant un certain nombre de points d’attaque. La ligne de bataille commence au centre du plateau, mais au fur et à mesure que vos unités se rapprochent de la base de l’ennemi, la ligne se déplace, jusqu’à ce que vous soyez victorieux et que vous ayez pris le contrôle de tout le plateau. Un jeu amusant, hélas limité à quelques adversaires dans ce DLC. Une version mobile et/ ou multijoueur aurait été appréciée.

Yuffie n’est pas une inconnue pour les fans du jeu original, mais l’histoire de ce DLC est nouvelle, imaginée pour ce Remake. Yuffie Kisaragi, une jeune ninja prodige de 16 ans, et son partenaire Sonon s’infiltrent à Midgar dans le but de voler un “materia ultime” pour la nation de Wutai. Bien que le duo travaille avec Avalanche au cours de leur mission, ils ne cotoient pas Barrett, Cloud et Tifa. Au début de la mission DLC, Yuffie est mise en garde contre toute tentative d’interaction avec les personnages principaux du jeu. Et si vous tentez de prendre d’assaut le bar Seventh Heaven, le quartier général secret du groupe, Yuffie sera physiquement repoussée par des forces invisibles. Un lien avec les évènements de la fin de FF7 remake et notamment les mystérieux fileurs ?

Le premier chapitre de ce DLC est plutôt anecdotique, tant sur le fond (intrigue ultra basique) que sur la forme (décors déjà explorés, boss insignifiant…). Le deuxième chapitre, dans le QG de Shinra, qui réserve quelques surprises, est nettement plus prenant et justifie plutôt bien l’existence de ce DLC. Il y a quelques passages très émouvants vers la fin ainsi qu’un épilogue bonus du jeu principal, dans lequel on retrouve le groupe principal.

Intermission n’est pas indispensable pour appréhender l’univers de FF7 remake et sa suite à venir, mais il reste très agréable. Maintenant que j’ai donné mon avis général, concentrons nous rapidement sur la fin du jeu, dans une analyse garantie 100% SPOILERS.

Explication de la fin – Attention spoilers

Qui sont les méchants de ce DLC, qui se révèlent une fois que Yuffie a intégré le QG Shinra et vaincu plusieurs boss plutôt faciles ? Ils font partie du Deepground, une branche secrète du Soldat (le groupe militaire de Cloud avant qu’il ne devienne mercenaire), introduite en 2006 dans le jeu Dirge of Cerberus, dédié au personnage culte Vincent Valentine, parmi les préférés des joueurs malgré son statut de personnage optionnel. Deepground est dirigé par des guerriers d’élite menés par Weiss.

Dans le DLC, nous voyons Weiss faire l’objet d’expériences dans les sous-sols de la Shinra. Il convoque son jeune frère, Nero. C’est évidemment une mauvaise nouvelle pour Yuffie et Sonon, qui doivent affronter Nero en tant que boss final du DLC. Après un combat acharné, vous êtes sur le point de vous échapper lorsque Nero “tue” Sonon. Yuffie s’échappe, mais Sonon est perdu, à moins qu’il ne revienne dans la suite en tant qu’expérience de Deepground. Ce DLC n’est donc pas à 100% original puisqu’il reprend des éléments et personnages qui avaient un rôle dans les évènements intervenant après le jeu original. Cette fois, on peut supposer qu’ils seront présents dans la suite, ou peut être dans un DLC de cette suite. Il va en tout cas falloir s’armer de patience pour plus d’éléments. Après la “mort” de Sonon, Yuffie s’échappe à temps pour voir le Secteur 7 exploser et s’effondrer sur les bidonvilles en contrebas.

Final Fantasy continue d’explorer la réalité alternative

Les scènes post-générique nous permet de retrouver les personnages principaux de FF7 Remake : Cloud, Barret, Tifa, Aerith et Red XIII. Ils discutent de ce que qui les attend et font du stop jusqu’au village de Kalm, bien connu des fans du jeu. Les choses ne s’arrêtent pas là. Comme en clotûre de l’aventure principale du remake, nous avons le droit à une petite séquence inédite avec le personnage de Zack, aux abords de l’église d’Aerith. Difficile de savoir de quelle ligne temporelle il s’agit, et s’il sera amené à croiser nos héros d’une manière ou d’une autre.

Cette nouvelle scène nous confirme que Zack est vivant et en bonne santé, contrairement au Final Fantasy 7 d’origine. Nous attendons avec impatience le récit de Cloud à Kalm, qui nous permettra de confronter ses souvenirs, ceux de Tifa, des joueurs… à ces scènes plus qu’intrigantes. A moins que cette scène soit elle-même un flash-back, et que le destin tragique de Zack ai simplement un peu évolué pour surprendre les joueurs.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Total
1
Shares
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles sur le même sujet