The movie music of Spike Lee & Terence Blanchard à la Philharmonie de Paris

Le ciné-concert est à la mode depuis quelques années : Titanic, West Side Story, ou encore Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et j'en passe. Mais ce format est peu original, même si très beau musicalement. Pour une expérience unique et plus diversifiée, je vous conseille fortement le Week-end des Musiques à l'image, une création Audi Talents Awards et La Philharmonie de Paris : les concerts ne se limitent pas à jouer le film en direct, mais s'organisent plutôt autour de l'oeuvre d'un artiste, voire de plusieurs artistes.

The movie music of Spike Lee & Terence Blanchard (04 décembre 2016)

Cette année, le programme était dédié aux duos David Coulter / Jim Jarmush et Terence Blanchard / Spike Lee. Le point d'orgue de ces deux journées aura été les concerts, tandis que les journées ont été ponctuées de rencontres, masterclass, interviews. Un programme bien plus riche qu'un simple ciné-concert 😉

J'ai particulièrement été impressionné par le concert mené par Terence Blanchard, le soir du 04 décembre. Entouré du Britten Sinfonia dirigé par Vince Mendoza, et de son quintet, le maestro Terence Blanchard a déroulé deux heures de grande musique parfois teintée d'une vive émotion... Car plutôt que de projeter un film, le concert s'est déroulé accompagné d'un montage d'images extraites des plus grands films de Spike Lee. Un beau parcours qui a renvoyé le public dans les années 90 (Mo' Better Blues, Malcolm X, Clockers, Jungle Fever), ainsi que dans les années 2000 (Inside Man, La 25e Heure, Katrina - When the Levees Broke). Alternant entre bande originale classique et séquences jazzy, Tenrence Blanchard a aussi su tirer un énorme avantage tant scénique que musical avec la présence d'Angélique Kidjo, Dianne Reeves et China Moises. Ces trois voix puissantes ont donné une autre dimension à ce concert, dans la "cathédrale" de la Philharmonie.

Le plus gros moment d'émotion est atteint lors de la projection d'images tirées sur documentaire Katrina (When the Levees Broke), qui parle du drame des inondations de 2005 à la Nouvelle Orléans. Au delà des images parfois dures, les quelques mots sur le sujet de Terence Blanchard, né à la Nouvelle Orléans, toucherons énormément le public.

Heureusement, le show se termine en apothéose sur une note plus légère ! Les trois chanteuses Angélique Kidjo, Dianne Reeves et China Moises reviennent sur scène, font lever le public, passent en chantant et dansant dans la salle, pour finir en beauté cette soirée.

Quelques images du concert, en vidéo !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :