Alexa, que vaut l’Amazon Echo en France ?

amazon_echoSorti il y a quasiment 4 ans aux Etats-Unis, l’assistant vocal d’Amazon, l’Echo, arrive ce 13 juin 2018 dans nos contrées françaises. Comment l’assistant et donc l’intelligence artificielle de la firme de Seattle va-t’elle rivaliser avec son concurrent de Mountain View déjà bien en place depuis 2017 dans l’hexagone ?

OK Google, es-tu prêt à la bataille avec Alexa ?
Alexa, sauras-tu rivaliser avec Google ?

Le design des Amazon Echo

En France, Amazon propose à la vente trois modèles des Echo. Si l’Echo Spot n’est pas encore disponible (il n’arrivera que fin juillet), les Echo et Echo Dot sont déjà disponibles depuis quelques temps à la vente chez nos voisins anglais et allemands.

L’Amazon Echo se présente comme une élégante enceinte. Trois couleurs de revêtement sont possibles, entre le tissu anthracite, gris chiné et sable. Les trois rendus sont très sobres et s’intègreront parfaitement à la quasi totalité des intérieurs.

amazon_echo_dotL’Echo Dot est beaucoup plus compact, comme si l’on avait retiré la partie revêtue de tissus (et donc la grosse enceinte) de l’Echo. Elle reste néanmoins doté d’un petit haut-parleur (difficile d’échanger avec Alexa sinon !) et peut-être branchée à des enceintes par sa prise mini-jack ou en bluetooth.

Dans les deux cas, on retrouve en haut de l’enceinte quatre boutons permettant d’augmenter/diminuer le volume, mais aussi de couper le microphone (si vous avez peur des espions d’Amazon) et un bouton d’action. Les microphones sont intégrées à 360° dans l’enceinte, permettant à cette dernière de vous entendre où que vous soyez dans la pièce.

La configuration de l’Echo est très simple, que cela se fasse par l’application iOS ou Android, ou par l’interface web d’Alexa.

La conversation d’Alexa

Evidemment, la première chose que l’on tente une fois que l’Echo a été configuré, c’est de lui parler ! Force est de constater que les échanges se font relativement simplement, la compréhension de notre nouvelle camarade d’Amazon est plutôt bonne. Alors oui, ce n’est pas non plus Jarvis/Vision/Friday du MCU, et la conversation n’est pas non plus naturelle.

A l’annonce du célèbre « Alexa » (qu’il est possible de changer en Echo ou Amazon au besoin), l’enceinte se réveille et vous écoute. Sur des questions simples comme la météo, avoir un flash info ou une demande de jouer de la musique, l’interface est très performante et vous répondra sans soucis. En revanche, dès que la question devient un peu pointue, on est souvent confronté à des « je ne sais pas » ou des coupures quelque peu frustrantes. Nous nous rassurerons en se disant que ce n’est que le début de la technologie !

Evidemment, la force de l’Amazon Echo réside dans sa capacité à ajouter des produits dans vos listes de courses et panier Amazon. Pour peu que vous ayez activé le 1-clic sur la plateforme de e-Commerce, les achats sont même possibles en direct ! On retrouve ici le but initial de la maison de Seattle, faire de vous un client 😉

L’écosystème Amazon Echo

amazon_echo_skillsLa force de l’Amazon Echo est également son ouverture à ce que l’on appelle des « Skills ». Ces skills peuvent être développés par des éditeurs tiers afin d’ajouter leurs services à Echo. Près de 200 sont déjà disponibles en français, mais bien peu sont vraiment utiles. Le skill Marmiton sera idéal pour vous aider dans la cuisine, tout comme celui de votre radio préférée que vous écouterez avec plaisir sur l’enceinte.

Ces skills permettent également de piloter votre maison connectée pour peu que vous ayez des ampoules Philips Hue, Ikea TRÅDFRI, du matériel connecté Nest, Somfy, Legrand… bref, tous les classiques !

amazon_echo_maisonMention spéciale cependant à quelques développeurs de skills qui, visiblement, ont tout donné pour arriver les premiers, au détriment du niveau de service. On pense notamment à PagesJaunes ou RATP qui proposent des skills totalement contre productifs et même désagréables (RATP vous joue son jingle et vous fait une liste à la Prévert des soucis de transport pendant que PagesJaunes n’arrive pas à trouver une FNAC ou un Starbucks…).

La musique avec Amazon Echo

amazon_echo_multiroomLe but premier d’une enceinte n’est cependant pas de parler avec vous (pour le moment), mais plutôt de jouer de la musique non ? Pour cela, l’Amazon Echo peut évidemment se lier à votre compte Amazon Music, Spotify ou Deezer. Apple Music, Tidal et Qobuz sont hors jeu pour le moment (bien que ce dernier propose un skill). A partir de ce moment, vous n’avez plus qu’à demander à Alexa de vous jouer ce que vous voulez…et où vous voulez !

En effet, à partir de deux enceintes, vous pouvez activer une fonctionnalité de Multiroom à la manière d’un Sonos, Denon, Samsung ou Yamaha. Ainsi, le son vous suivra partout… et force est de constater que pour son/ses prix, les Echo et Echo Dot s’en sortent plutôt pas mal. Sans être non plus des systèmes hi-fi professionnels ni des Devialet Ghost, les enceintes se montrent largement suffisantes pour de la musique dans des pièces secondaires (bureau, cuisine, chambre…) avec une qualité de son tout à fait remarquable pour la taille et le prix.

En conclusion, l’Amazon Echo et derrière son intelligence artificielle Alexa est aujourd’hui surtout un système permettant d’avoir un petit assistant vocal et un système de musique multiroom simple d’usage, efficace et relativement qualitatif pour son prix. La partie conversationnelle et servicielle ne demande qu’à s’améliorer. Elle répond aujourd’hui à la base, reste à franchir encore une sacrée marche pour devenir réellement essentielle dans l’intérieur de demain.

Acheter l'Amazon Echo sur Amazon en cliquant ici !

2 comments

  1. Daniel LEMIN 14 juin, 2018 at 17:00 Répondre

    Bonjour Tom,

    On est ravi de voir que vous avez bien identifié la skill PagesJaunes et noté que nous étions parmi les premières marques présentes. 🙂
    Mais, à la lecture de votre déception, on tient à vous assurer que notre arrivée ne s’est pas faite dans la précipitation, au contraire !

    Soyez juste indulgent avec nous et nos développeurs, qui se donnent à fond sur ce projet et ont mille idées à la seconde pour proposer de super services, mais qui ont aussi dû travailler avec les contraintes actuelles de l’outil (qui évolue et apprend très vite).

    Par exemple, si vous n’avez pas obtenu de réponse à vos demandes de marques (Fnac, Starbuck), qui sont effectivement bien référencés chez nous, c’est parce que nous avons priorisé, dans cette première version, la recherche par activités, plus facilement interprétable pour Alexa. Mais, rassurez-vous, les recherches de marques et enseignes sont bien prévues avec notre Skill !

    Si vous le souhaitez en savoir plus, on se tient à votre disposition, et pourquoi pas une rencontre avec notre équipe ?

    A bientôt
    Daniel de PagesJaunes

    • Tom Delanoue 14 juin, 2018 at 17:36 Répondre

      Daniel,
      Merci de votre réponse !
      Effectivement, l’avis était à chaud, avec les requêtes qui nous semblaient les plus « classiques » pour un nouvel acquéreur d’Echo !
      Ravi de voir que le skill est amené à évoluer vite, et ce serait avec plaisir que d’en discuter avec vous 😉
      La Rédak

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :