Hellfest 2022 Jour 7 : Metallica enfin à Clisson

metallica_hellfest_france_clisson

Metallica c’est le groupe aux records à la con de type : j’ai joué sur tous les continents… sauf à Clisson. Le montant du deal n’a pas été dévoilé à l’heure ou nous écrivons ces lignes, et ne le sera surement jamais. Ce qui est certain c’est que c’est le Hellfest qui a reçu un coup de téléphone des américains souhaitant se produire à Clisson Rock City. Une grande fierté pour les organisateurs / producteurs du Hellfest qui tombe parfaitement bien à l’occasion de l’anniversaire des XV ans du festival.

Avant les vieux : place aux jeunes

Mettons Metallica de côté quelques moments car nous avons vu bien des choses très plaisantes en ce dernier jour de festival. A commencer par le trio ultra-dynamique Alien Weaponry. Venus de Nouvelle Zélande avec toute la puissance de leur héritage culturel, ce jeune groupe balance un son Thrash / Groove Metal extrêmement violent et particulièrement rafraichissant.

Chant maori, chant anglais, le tout avec des sonorité tribales, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne viennent pas pour rien. Le concert démarre avec un mini-haka maori pour se terminer sur un énorme Kai Tangata. Enorme bravo pour cette performance pourtant réalisée dans des conditions difficiles : le groupe n’avait pas ses propres guitares, égarées dans un aéroport !

Dans un autre style, se sont les anglais de Bring Me The Horizon qui ont aussi enchanté la foule de la Mainstage. On peut ne pas être fan de Metalcore, mais la prestation réalisée force le respect. Le chanteur Oli (Oliver Sykes) montre une vraie proximité avec le public et va faire courir la sécurité en long en large et en travers pendant de très longues minutes le long des barrières de la fosse.

Avant les vieux : places aux nouveaux chouchous du Hellfest

Depuis plusieurs années, et notamment la prestation remarquable de 2017, c’était Ultra Vomit les chouchous du Hellfest, du moins dans nos cœurs. Mais depuis la surprenant édition de 2019, c’est Sabaton qui se voit propulser à cette place de nouvelle star du festival.

Il faut dire que remplacer au pied levé Manowar, le lendemain de leur passage au Knotfest qui a eu lieu au même endroit, et avec une extinction de voix de Joachim, tout était écrit pour en faire une catastrophe. Et pourtant, ce fut l’un des show les plus funs que nous auront pu voir.

Et les suédois de Sabaton s’en souviennent parfaitement en 2022. Le concert est donc truffé de petites anecdotes et de remerciements au public et aux organisateurs. Voilà donc un groupe qui sait casser avec une aisance surprenante la barrière parfois si grande entre un groupe et son public.

Place aux vieux, aux patrons, à Metallica

Depuis le temps que le taulier du Hellfest, Ben Barbaud, disait qu’il était impossible de produire Metallica principalement pour des raisons de coûts… donc comprendre que le cachet des quatre thrasheux était trop élevé. Et pourtant, en 2022, grosse surprise : c’est désormais chose faite, la tête d’affiche est assurée par le groupe le plus attendu depuis 15 éditions au Hellfest !!!

Bien sûr, le montant du chèque n’a pas été dévoilé. Cela dit, c’est Metallica qui aurait solicité les organisateurs pour faire partie de la fête. Ce qui laisse espérer que la négociation aura été en faveur de l’association Hellfest Productions.

Après donc le sympathique show de Sabaton, très humain et proche du public, on enchaîne avec les grosses pointures Lars Ulrich, Kirk Hammett, James Hetfield, et Robert Trujillo. La machine est enclenchée avec quelques minutes de retard mais elle est bien huilée : le déroulé des titres (on peut aussi dire tubes pour Metallica) commence par Whiplash, Creeping Death et Enter Sandman pour donner le ton.

Deux heures durant, seul James Hetfield en frontman assuré fera quelques petites blagues dans son style, avec aussi parfois des messages plus lourds de sens vers le public. Il ne se cache pas de ses problèmes psychologiques lorsqu’il parle de l’enfer dans sa tête, et lorsqu’il invite tous ceux qui ont des problèmes (notamment suicidaires) à en parler. Un joli moment à la fois triste mais aussi plein d’espoir !

Concernant la performance en elle-même, nous avons été agréablement surpris !!! Kirk Hammett n’a jamais prétendu, ni été reconnu, comme un Guitar Hero mais s’en sort honorablement bien. James Hetfield semble tricher légèrement sur sa voix retravaillée au chant mais cela permet d’assurer un bon show. Le pauvre Robert Trujillo est ultra dynamique sur scène mais on n’entend pas du tout sa basse… à croire que depuis Damage Inc., la basse à disparu de chez Metallica… Et le bon vieux Lars Ulrich fait ce qu’il peut pour tenir le rythme à la batterie.

Un quatuor qui prend de l’âge mais qui assure un bon concert et qui semble réellement content d’être sur place. Lars Ulrich prendra même la parole vers la fin pour dire combien ils auront attendu pour se produire au Hellfest ! Et Kirk Hammett de vider des gobelets entiers (on pourrait même parler de seaux) de médiators sur le public.

Icônique moment : James Hetfield qui s’appuit sur sa guitare, se retourne, et admire le feu d’artifice qui clot leur concert au dessus de la scène.

Feu d’artifice qui est quelques minutes plus tard suivi du vrai feu d’artifice tiré par l’organisation du Hellfest et qui va faire l’objet de nombreuses théories pour l’affiche du Hellfest 2023 !!!

Et maintenant ? Qui en tête d’affiche du Hellfest 2023 ?

Ben Barbaud a annoncé en conférence de presse que les têtes d’affiches du Hellfest 2023 étaient déjà signées. Mais qu’il ne pouvait évidemment pas communiquer dessus avant Octobre, date de mise en vente traditionnelle des billets.

Voici les théories et rumeurs à date :

Hellfest 2023 : Iron Maiden, Ozzy Osbourne et AC/DC

Les trois groupes étaient le thème musical du feu d’artifice tiré en cloture du festival. Certains y voient l’annonce cachée de l’affiche de l’année prochaine. Nous sommes assez dubitatifs concernant AC/DC étant donné l’état physique du groupe… Les deux autres sont plausibles du fait de leur actualité respective, même si Bruce Dickinson a laissé entendre qu’il prendrait bien sa retraire bientôt…

Pantera en tête d’affiche ?

Le légendaire groupe de Phil Anselmo a annoncé il y a quelques jours une tournée de réunion au Etats Unis pour 2023 ! Alors pourquoi pas quelques dates en Europe ? Lorsque l’on connait la proximité des organisateurs du Hellfest avec Phil Anselmo, on se dit que c’est plus que probable. Et ce même si Vinnie Paul et Dimebag Darrell ne sont plus de ce monde, la voix icônique de Phil accompagnée de bons zikos devrait le faire.

Un retour de Faith No More

Alors que le groupe avait du annuler pour raions de santé et COVID, pourquoi ne pas imaginer un retour en fanfare pour le Hellfest 2023 ?

Voilà, on s’arrête là pour cette année 😉

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles sur le même sujet