Kevin et Tom : un show mené tambour battant... au piano et à la guitare !

Avant de me rendre au show de Kévin et Tom, je me renseigne. L'un de mes amis est un spécialiste de la scène parisienne et "mange" du théâtre toute l'année. Il doit bien avoir un point de vue sur ce spectacle.

  • A: Tu as été voir Kévin et Tom ?
  • P: Ouais, ya quelques semaines. C'était très drôle !
  • A: Ok, je te dirais si c'était aussi bien 😉

Une (tentative) de comédie musicale qui vire à la foire d’empoigne

Kevin et TomEt il ne m'avait pas menti le bougre ! Je ne suis pas le seul à rire à gorge déployée ou parfois grassement. L'ambiance dans la salle est électrique. Certains sont clairement des fans. Et le résultat est hunanime pour un spectacle très drôle.

  • A: Je me suis marré comme un gosse !
  • P: ils jouent très le numéro de clowns ente l'Auguste et le clown blanc.

Tiens, c'est vrai ça. Autant le duo n'invente pas le fil à couper le beurre - car l'opposition de clowns est une grand classique -, autant Kévin et Tom illustrent parfaitement cette dualité. Les dialogues sont biens sentis, les situations totalement absurdes mais font pourtant écho à une réalité que l'on connait tous.

On connait tous cette situation car le duo n'hésite pas à piocher alègrement dans la culture TV des années 90 à nos jours. C’est un spectacle mené tambour battant mais… au rythme d’un piano ! L'histoire nous transporte sur la scène d'un casting pour une comédie musicale. On se croirait dans un mix pas sérieux entre Danse avec les Stars et X Factor.

Humour instantané et jolies références

Ils sont immédiatement drôles, les répliques sont rodées et les situations maitrisées, mais l’improvisation n’est jamais bien loin. Tantôt burlesque, tantôt clownesque, Tom et Kevin sont autant compères que complices. Et faire le simplet est loin d’être simple. Il faut particulièrement être doué pour interpréter un tel personnage.

  • A: Il est top et très naturel Tom Leeb. A côté Kévin Levy t'as envie de lui donner la Palme d'Or de la patience.
  • P: C'est surtout très bien joué car le même spectacle joué par 2 nazes, c’est la cata !

Ils ne sont que deux et pourtant les situations et les répliques s’enchainent, sans temps mort, sans ennui. Tels deux zébulons montés sur ressort, ils emportent avec eux et avec énergie, des spectateurs hilares dans un tourbillon de gags pendant plus d’une bonne heure.

Tom est un croisement entre Gaston Lagaffe, le Pierre Richard de La Chèvre et François Pignon du Dîner de Cons.

Kévin est le coach sur-vitaminé et vite impatient qu'on verrait dans Les Bronzés... ou à la TV !

En quelques mots : une bonne vielle comédie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :