s-Go Mini de Jays : test de l’enceinte portable et waterproof

jays s-Go Mini test

La marque suédoise Jays nous propose le s-Go Mini, une enceinte portable, waterproof, résistante à la poussière, et Bluetooth. Un combo de fonctionnalités qui entraine forcément l’utilisateur sur le terrain du nomadisme. Plages, soirées (arrosées), randonnées, baignades dans un lac, ou sinon tout simplement sonorisation de la salle de bain.

Après le test convaincant de la série précédente de la s-Go “classique” et de la s-Go One, mais aussi des autres casques proposés par Jays (f-Five et q-Seven), nous sommes motivés pour remettre le couvert avec cette nouvelle enceinte. D’autant plus que le nouveau monde vacciné favorise de pouvoir enfin sortir et se retrouver en extérieur.

Unpacking et design de la s-Go Mini

Comme a son habitude, la marque Jays reste extrêmement sobre dans le design de ses produits. L’enceinte s-Go Mini ne déroge pas à la règle. Le packaging noir et blanc intégral s’ouvre sur – évidemment – l’enceinte elle-même, accompagnée d’une pochette de transport ainsi que d’un câble de recharge mini USB. En 2021, on pourra regretter de ne pas bénéficier d’un format USB-C. Autrement, la pochette de transport est une bonne idée pour facilement ranger et transporter le matériel et son câble de recharge.

L’enceinte s’inscrit clairement dans l’esprit du design simple et “scandinave” voulu par la marque Jays. Rien ne dépasse sauf bien sûr la dragonne de transport. Le nom de la marque et le modèle sont rappelés en cette jolie couleur marron / dorée typique de Jays. Discrets, les quatre boutons permettent l’essentiel du contrôle manuel, sachant que c’est plutôt via Bluetooth que l’on gère le son et la playlist avec ce type d’enceinte. Un bouton On/Off, deux boutons de contrôle de volume qui font aussi office de piste suivantes / précédente, et le bouton Pause qui active aussi la prise d’appel.

jays s-Go Mini test

Car oui, l’enceinte est dotée d’un microphone ! Ce qui est plutôt plaisant dans un usage nomade qui nécessite forcément de connecter son téléphone à l’enceinte pour balancer la musique. A noter la présence discrète d’une prise jack au niveau du bloc de recharge. Donc si vous l’utilisez, vous perdez l’étanchéité 😉

Visuellement, la s-Go Mini coche tous les critères d’efficience du design et d’impression de robustesse. A l’image des autres produits de Jays. Surtout pour l’usage envisagé en balades ou dans le sable de la plage. Dernier point, cette enceinte 360 degrés envoi un son multidirectionnel qui facilite le placement n’importe où chez soi, au bureau, dans sa voiture, ou dehors.

Test du rendu son de la s-Go Mini

Tous les tests ont été réalisés à partir d’une source Qobuz en qualité maximale lorsque disponible et transmis en Bluetooth depuis un Google Pixel 3a. Nous n’avons pas testé ni le flux via jack, ni la connexion multiple stereo avec une autre enceinte compatible.

Première étape, l’allumage et la connexion Bluetooth. Rien à dire, cela prend littéralement 10 secondes. Deuxième étape, sélection d’une playlist de préférence en “Hi-Res Audio”.

Nine Inch Nails – The Downward Spiral – Closer : metal industriel mixant donc un son électro et des guitares saturées. L’enceinte s’en sort bien en restituant assez clairement les différents échantillons très électronisés.

Kyle Eastwood – Cinematic – Skyfall : sûr du jazz, la s-Go Mini s’en sort particulièrement bien. La restitution individuelle des instruments est très appréciable. Même dans les séquences envolées de trompette solo, sans saturation.

jays s-Go Mini test

The Beach Boys – Surfin’ USA – Surfin’ USA : les harmonies vocales des frères Wilson rendent bien. Les différentes superpositions d’instruments ne sont pas brouillonnes. Un bon point.

Opeth – Blackwater Park – Blackwater Park : progressive metal exigeant, ce titre alterne entre une voix gutturale charpentée accompagnée de grosses guitares, et des séquences d’arpèges à la guitare acoustique. Parfois l’enceinte manque de qualité de restitution et tombe rapidement dans de la saturation.

Diana Krall – The Look of Love – The Look of Love : Les basses sont légères, ce qui correspond finalement à ce qu’une enceinte de ce type peu délivrer. Tout en conservant une bonne qualité sur les mediums. Les aigus se démarquent particulièrement bien sur toutes les pistes testées.

Avis final pour l’enceinte portable Jays s-Go Mini

Côté design : discrète si vous la posez dans une pièce, elle se fond facilement dans le décor. Encore mieux si vous avez un penchant pour la déco indus. Les boutons sont simples d’accès, et le branchement de recharge astucieusement aménagé pour maintenir l’étanchéité.

Côté son : le principe de l’enceinte portable de plage n’est certainement pas de reproduire un son HiFi. La Jays s-Go Mini ne s’adresse donc pas aux purs audiophiles fanatiques des débats autour de la Loudness War. Elle s’adresse à un public qui souhaite un petit format d’enceinte, robuste, et proposant un son à 360 degrés. Même à fort volume, elle s’en sort honorablement. On notera juste une saturation rapide sur des

Côté techno : le Bluetooth est super fiable avec une connexion ultra rapide du périphérique préalablement appairé. Jays a aussi pensé à mettre une prise jack en cas de besoin. L’enceinte propose aussi une compatibilité de multi connexion avec une autre enceinte afin de produire un son stereo. La disponibilité d’un microphone facilite la bascule sur un appel téléphonique le cas échéant.

Côté autonomie : avec 12h d’autonomie de sa batterie Li-ion 2200mAh (3,7V), il est presque à parier que c’est votre téléphone qui va flancher en premier… Comptez entre 3 et 4 heures pour recharger totalement le s-Go Mini. Sereinement, vous pouvez laissez l’enceinte posée quelque part et ne la recharger qu’occasionnellement.

Côté prix : disponible en 2021 pour 49,99 euros, la s-Go Mini est à retrouver avec les autres produits de Jays en vente ici ou bien sur le site directement de Jays.

Jas s-Go Mini est une petite enceinte compacte plutôt solide pour un prix modéré. Elle sonorise sans problème un espace de 20 m2 de type appartement le temps d’une soirée, et en extérieur il suffit de monter le volume pour en profiter.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles sur le même sujet