Les Feux de l'Amour et du Hasard, sur Comédie +

C’est ce soir sur Comédie+ que sera diffusé la première (presque) pièce de théâtre à 20h55 de La Comédie presque Française. Une heureuse association de deux collectifs de comédiens aussi créatifs que déjantés avec « Airnadette » et « La Bouée ». Et c'est confortablement installé dans une salle de projection à Boulogne-Billancourt, dans les locaux de Canal+, qu’Oblikon fut invité à découvrir cette création originale, dans une ambiance particulièrement chaleureuse grâce à la présence de cette troupe (presque) mondialement connue

La Comédie Presque Française propose une adaptation presque fidèle du « Jeu de l'Amour et du Hasard » de Marivaux, avec ce nouvel épisode d'une série vraiment pas comme les autres. Rien ne va plus au ranch de Bob Flanagan, où les maîtres se font passer pour des valets et les valets pour les maîtres ! En effet, Victoria et Brandon sont promis l'un à l'autre, mais tous deux ont décidé de se travestir pour s'espionner, et mieux se connaître. Bob Flanagan et son fils Bob Flanagan Junior, seuls avertis de cette supercherie, les laisseront-ils faire ? Vous le saurez en regardant l'épisode 4731 des « Feux de l'Amour et du Hasard » !

Alors oui, les premières secondes rappellent aux téléspectateurs le désopilant feuilleton québécois « Le cœur à ses raisons ». Mais rapidement la French touch prend le dessus tant cette adaptation déborde d’imagination, d’humour et d’ironie ! Une parodie est souvent un sujet casse-gueule à la télévision, mais « Les Feux de l'amour et du hasard » parviennent à démultiplier les effets et les surprises. Il y a un véritable travail d’écriture pour transformer ce classique du 18ème siècle, en un sketch étiré sur (presque) une heure façon soap. Ici, la pièce de Marivaux est allègrement dépoussiéré, détourné et réinterprété tout en conservant l'intrigue, ainsi que les scènes les plus importantes de la pièce originelle. Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de la connaître pour apprécier toute l'excentricité de son détournement.

Toutes les (presque) dix secondes, il y a un ressort comique qui rythme cette histoire où le temps mort et l’ennui n’existent pas. On suit alors avec plaisir les péripéties des comédiens sur le plateau de tournage, mais aussi l’humeur des acteurs pendant leurs pauses ! Et quel que soit l'angle, ces derniers sont excellents et incroyablement crédibles dans leurs rôles respectifs.

L'inspiration première provient également de la scène, puisque l’on retrouve une mécanique semblable à « Thé à la menthe ou t’es citron » une pièce de Patrick Haudecœur. Du théâtre dans le théâtre, sauf qu'ici il y a une difficulté supplémentaire : Tout est filmé ! Et cette production bénéficie à l’évidence de véritables moyens techniques, d’une réalisation particulièrement soignée à l’écran, ainsi que de vrais décors. Le résultat est une adaptation parfaitement réussie que l'on suit avec plaisir et jubilation, tant elle est dynamique et originale.

Ce soir, il faut donc regarder cette hilarante mise en abîme sur Comedie+. A l’apparition du générique de fin, vous aurez certainement envie d'applaudir un jour ce spectacle, dans un véritable théâtre !

  • Jeudi 4 mai sur Comédie+ à 20H55, Les Feux de l'Amour et du Hasard !
  • Jeudi 11 mai sur Comédie+ à 20H55, Dom Juan Les Pins !
  • Jeudi 18 mai sur Comédie+ à 20H55, L'École des Naans !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :