#Hellfest2016 Report : Jour 3

Dimanche 19 juin est de loin la journée la plus sportive du festival. Les grands noms enchaînent entre Mainstage 1 et Mainstage 2, laissant peu de répit pour se reposer. Concrètement, c'est du 16h > 01h qu'il faut tenir !

Résumé d'une dure journée, durant laquelle le fameux soleil clissonnais s'est enfin montré et a largement fait monter les températures !

Stille Volk

Les petits français avaient pour lourde tâche de chauffer le Temple en ce troisième jour...et on peut dire que leurs riffs mêlant à la fois les influences folk et musique occitane ont fait mouche et soigné bien des gueules de bois !

Skálmöld

Les vikings islandais de Skálmöld sont venus sur leurs drakkars afin de nous régaler de bon son pour les amateurs de folk / viking metal. Tout y était, de l'énergie sur la scène aux thèmes folkloriques et épiques. Le trajet le plus court pour Clisson / Reykjavik !

DragonForce

Si DragonForce est surtout connu pour Through the Fire & Flames que tout bon joueur de Guitar Hero 3 connaît, on leur doit aussi un style très marqué et reconnaissable entre mille. Et ils étaient heureux de jouer sur ce Hellfest, en particulier leur bassiste Frédéric Leclercq, amateur du festival. Et inutile de vous dire que tout le Fest a fait un énorme concours de air guitar sur la dernière chanson...

hellfest_2016

Gojira

Est-ce encore la peine de présenter Gojira ? Pour un passage d'après-midi, la fosse des mainstage était pleine. Les festivaliers souhaitaient rendre hommage à un des plus grands groupes français du moment (avec Zaz et Black M...euh...je suis viré ?) qui venait en plus présenter son tout nouveau disque : Magma. Etait-ce un succès ? Oui, certainement un des plus grands de cette édition 2016.

Blind Guardian

Ancré dans le mediéval-fantasy, le groupe Blind Guardian ne joue pas forcément totalement le jeu en terme de mise en scène. C'est très sobre, ce focalisant plus sur la qualité du son. C'est d'ailleurs très propre, peut-être un peu trop. Certains diront que le groupe joue ses albums sans grande originalité. Heureusement, le Mirror Mirror de clôture du concert resserre les liens entre festivaliers et tout le monde entonne en chœur le refrain désormais mythique.

Slayer

Habitué de toutes les scènes, de tous les festivals, Slayer est un groupe HYPER régulier. Qu'il s'agisse des albums récents ou bien de la scène, Kerry King, Tom Araya, Gary Holt et Paul Bostaph délivre leur thrash metal à fond de balle et sans concessions. Le son était presque trop fort, et malgré un bonne qualité, les vibrations étaient bien trop fortes sous les enceintes. Le grand sourire de Tom rattrapera le tout !

Megadeth

Troisième groupe du Big Four a être présent au Hellfest (avec Anthrax et Slayer), Megadeth est un collectif très prolifique. Avec un album tous les 2 ou 3 ans depuis 1985, peu de groupes peuvent se targuer d'être aussi créatifs. La formation change aussi souvent autour de l'inégalable Dave Mustaine. En concert, Megadeth c'est un peu mou. Normal me direz-vous, Dave Mustaine est bien cramé, ayant besoin du soutien de ses compères pour les phases de chant plus aigus. Inconvénients : le chant et le show un peu statique. Avantages : un son très carré et des albums fidèlement retranscrits en live.

hellfest_2016

Ghost

Difficile de rester neutre devant la prestation de Ghost. Si leur univers leur est propre et puissant, le côté lancinant et répétitif des sons lors de la première moitié du concert nous ont rappelé les mauvais souvenirs du dernier Sonisphère d'Amnéville où on les avait vu jouer pour la dernière fois. Mais on reste et on s'accroche, car on a envie d'aimer ce groupe suédois. Puis, la seconde partie arrive, avec plus de morceaux de Meliora, plus de jeux avec le public (qui recevra alors bon nombre de préservatifs jetés en guise d'ostie), et on voit Papa Emeritus III se métamorphoser en dandy, et là plus rien n'est comme avant... on aime Ghost et le final sur Monstrance Clock avec feu d'artifice et choeur d'enfants fini par nous achever... de bonheur.

Black Sabbath : The END

ENFIN ! C'est la dernière tournée de Black Sabbath... (avant la prochaine ?). C'est une mode ces derniers temps d'annoncer la fin du groupe et des tournées. Entre Twisted Sister et Scorpions (qui sont revenus sur leurs annonces), les vieux commencent à fatiguer. C'est le cas en particulier de Ozzy. Même si le chant était bien mieux que l'année dernière au Hellfest, ce n'était pas non plus délirant. Il était aussi un peu triste de voir Tony Iommy ne plus sortir de grands solos de guitare... Un dernier adieu au public, qui célèbre le plus grand nom du Metal lors du Hellfest 2016.

 

Leave a reply