L'Afrique des routes, au musée du Quai Branly Jacques Chirac

Jusqu'au dimanche 12 novembre 2017, le musée du Quai Branly Jacques Chirac accueille en mezzanine ouest L'Afrique des routes. Une exposition passionnante qui témoigne des multiples circulations panafricaines et extra-africaines des hommes, des idées mais aussi des matériaux, et cela bien avant les premières explorations portugaises au 15ème siècle pour ce continent. Une exposition engagée qui (re)met en valeur et en lumière une histoire millénaire, celle du berceau de l'Humanité.

Aux origines de l’humanité, l'Afrique a constamment échangé avec les autres continents. Elle n'a pas seulement fourni sa force de travail, son or et ses matières premières depuis des millénaires, mais aussi son savoir-faire et ses cultures constamment remodelés. Son histoire est inscrite dans les dynamiques mondiales. Panorama d’un continent au carrefour des mondes, à contre-courant des idées reçues.

L'Afrique des routes est sous la direction de Gaëlle Beaujean-baltzer, responsable des collections Afrique au musée et Docteur en anthropologie sociale. Catherine Coquery-Vidrovitch docteur d'État, historienne et professeur émérite à l'Université Paris-Diderot, y est également associée.

Qu’elles soient terrestres, fluviales ou bien maritimes, les routes ont depuis toujours favorisées les échanges, la circulation des matériaux et des hommes. Qu'elles soient commerciales, coloniales, migratoires ou religieuses, ces routes témoignent avec force que les africains n'ont jamais été isolés du reste du monde. Du cinquième millénaire avant notre ère à nos jours, cette exposition est naturellement pédagogique pour les  visiteurs qui la parcourent.

L'Afrique des routes est également esthétique au regard des quelques 300 objets qui y sont exposés. Et parmi toutes ces pièces, de nombreuses sculptures, pièces d’orfèvrerie, peintures et autres objets prestigieux, tous emprunts d'érudition, sont d'une incroyable qualité.

Par exemple, cette salière afro-portugaise du 16ème siècle illustre les liens entre l'Europe et l'Afrique. La partie basse est formée de deux morceaux d'ivoire sur laquelle figure quatre soldats portugais, identifiables à leurs costumes et leurs longues barbes. De très nombreux détails sont représentés tels que des épées, une lance, un chapeau avec une plume, une croix portée en pendentif et des motifs décoratifs pour les vêtements.  Une caravelle avec une vigie est figurée en partie haute et fait office de couvercle.

 

Ou bien encore une assiette creuse fabriquée en Chine au 15ème siècle et trouvée à Madagascar lors de fouilles. Sur le fond, il y a deux dragons ainsi que plusieurs serpents, et sur le bord ce sont des briques contrariées entre deux cercles concentriques. Les chinois ont apportés en Afrique de la porcelaine jusqu'au 15ème siècle.

La plus vieille Histoire du monde

De nouveau, le musée du Quai Branly Jacques Chirac suscite notre curiosité et tord le cou à pas mal d'idées reçues. L'Afrique des routes est une exposition loin d'être exhaustive, mais elle est riche en enseignements sur l'histoire d'un continent trop souvent dévalorisée, voire dénigrée. C'est pourtant au sud du Sahara que les chercheurs situent à plusieurs millions d'années l'origine de l'être humain. Alors, même si les chemins mènent toujours à Rome, c'est bien en Afrique que toutes les routes mènent à l'Homme.

L'Afrique des routes, du 31/01/2017 - 12/11/2017

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette exposition

Musée du Quai Branly Jacques Chirac

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :