Le handicap... quelle chance !

de Bernard LAFAYE

Aux Éditions Scripta, édité à compte d'auteur

Le livre de Bernard LAFAYE, derrière ce titre un tantinet provocateur, est d’abord un témoignage sur son difficile parcours, de l’enfance à l’âge adulte, puis  sur sa vie de couple.

Résumé

Tout a commencé à Bordeaux, en 1952. Le 25 février de cette année-là, naissait le petit Bernard. Hélas pour ses parents et pour lui, le nouveau-né fit une hémorragie cérébrale et il fallut se rendre à l'évidence : il resterait handicapé toute sa vie. Un long et pénible combat s'annonçait. Une lutte pour la survie, d'abord, puis pour le droit à une vie normale, malgré les nombreuses difficultés que cela représente de vivre en appartement lorsque l'on n'est pas totalement autonome.

Le récit d’une lutte déterminée

Cela commence par la difficile prise de conscience du handicap pour ses parents, qui ont affronté le problème avec courage, et qui ont suivi un parcours médical compliqué.

L’auteur termine d’ailleurs son livre par un émouvant message de reconnaissance.

C’est aussi un coup de gueule, car l’homme ne mâche pas ses mots, contre les institutions inadaptées, contre les injustices auxquelles il a assisté, contre des comportements ou des actions inadmissibles. Toujours guidé par une attitude humaniste, il s’élève sans complaisance contre celles et ceux qui n'ont pas la même approche.

C’est aussi l’histoire d’un parcours personnel et d’une introspection riche, car l’homme révolté qu’il était au départ a finalement infléchi sa réflexion, une foi profonde l’a fait évoluer de la révolte pure vers une réflexion religieuse et spirituelle, plus apaisée et plus ouverte aux autres.

Il est d’ailleurs intéressant à ce titre d’établir un parallèle avec Philippe Pozzo di Borgo (l’homme dont l’histoire a inspiré le film Intouchables) qui décrit dans son livre Le Second Souffle une évolution comparable.

C’est enfin le récit d’une lutte déterminée, car Bernad LAFAYE est un battant, et son combat est simple, mais poursuivi avec obstination : il refuse d’être considéré comme un homme diminué. Le handicap est présent, c’est une évidence, mais ce qu’il revendique avant tout, ce n’est pas un statut de personne assistée, mais bien au contraire la possibilité de vivre comme tout le monde, dans un domicile adapté, certes, mais chez lui, hors de toute structure, avec son épouse Christine également handicapée. Ce combat, il a pu finalement le mener à bien, et cela n’a pas été facile, mais il a pu compter, cela existe, sur des personnes qui ont su l’aider et proposer les solutions auxquelles il aspirait.

Il revendique aussi pour les personnes handicapées la possibilité d’avoir accès à un vrai  métier, par le biais  de formations et de postes de travail adaptés. Les expériences qu’il a connues dans ce qui s’appelait encore des CAT ne lui ont pas laissé que de bons souvenirs, et sa démonstration tend à prouver qu’en plus de proposer une véritable intégration, cela coûterait moins cher à la communauté.

Un nouveau regard sur le handicap ?

L’homme est direct et sincère, son livre l’est également. C’est un livre à la lecture facile, qui relativise bien des choses pour les personnes finalement bien portantes que nous sommes.

J’ajouterai qu’à titre personnel, et avec mon épouse, nous avons accompagné Bernard et Christine lors d’un séjour touristique à Rome. Nous avons été séduits par ce couple attachant, plein de vie et de bonne humeur, qui dégage une force et une énergie formidables, bien perceptibles dans le livre.

Leave a reply