Les Tamalous d'Alexandra Pasquer-Schurder

Résumé

Yvette, Angèle et Alicia, toutes trois septuagénaires, un peu brinquebalantes, ont des maux de leur âge mais aussi des envies. Yvette, vraie midinette, rêve de rencontrer un nouvel amour à Paris. Alicia, obsédée par l'argent, ne se sent bien qu'en représentation. En Bretagne, Angèle, gravement malade, joue sa survie en se battant contre la maladie. L'arrivée de Ferdinand, un lointain amant, richissime et en mal de paternité, les confronte à un choix. Accepteront-elles de lui accorder une filiation pour lui créer un héritier ? De remettre en question leur existence passée ? C'est l'histoire des Tamalous, des destins croisés du troisième âge, porteurs de vie et d'espoir pour toutes les générations !

Une belle leçon de vie

L'affaire se présente un peu au départ comme un jeu de piste: quelle relation peut-elle bien exister entre ces trois septuagénaires, et que vient faire ce curieux Ferdinand, au reste peu avenant, dans cette histoire à priori plutôt consacrée aux dames?

Laissons donc l'affaire suivre son cours, le dénouement nous apprendra le fin mot de l'histoire, mais l'important est ailleurs.

Nous suivons le quotidien de nos septuagénaires avec tout ce qu'il comporte de plaisirs, de difficultés, d'espoirs ou d'angoisses face à la maladie, à un quotidien difficile, à des désirs pas toujours réalisés.

Le style est léger, l'humour est toujours présent, et on pourra se régaler de certaines formules ou de certaines situations; il ne faut pourtant pas se fier aux apparences: les sujets abordés sont traités avec plus de gravité qu'il n'y parait, ils abordent des thèmes profonds, tous ceux finalement que peuvent se poser les personnes de cet âge confrontées au sens qu'il faut donner à leur existence, à un passé douloureux qui refait surface, ou à un futur incertain.

Les Tamalous ne nous dressent pas pour autant un tableau pessimiste de ce que l'on définit habituellement sous le vocable de "3ème âge" ou de "Silver economy". Nos mamies ont la pêche, elles ont encore de la ressource, et même les situations gravissimes leur conservent leur noblesse.

Au final, ces mamies nous donnent une belle leçon de vie. Pour lire le livre, c'est par ici !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :