Teufel Boomster Go : Test de l’enceinte Bluetooth

teufel_boomster-go_bannière

Après un parcours réussi sur les casques (voir nos tests ici et ) et les barres de son (ici), Teufel revient avec une petite enceinte bluetooth, la Boomster Go. Au programme, de la musique – forcément – mais une petite nouveauté appréciable pour ce type de produits : pouvoir en coupler deux pour une écoute en stéréo !

Notre test, tout de suite ci-dessous.

Le package et design des Teufel Boomster Go

L’enceinte Teufel Boomster Go est livrée dans un carton simple d’apparence, mais plutôt bien conçu. On y retrouvera un câble USB-A / Micro-USB pour la recharge des enceintes. Egalement une lanière pour porter l’enceinte ainsi que l’inévitable manuel.

Niveau look, l’enceinte est sympathique. Plutôt fine, elle se montre néanmoins très dense, dû au fait de ses imposants radiateurs internes. Sur le haut de l’enceinte on y trouve deux boutons de volume et un bouton Play/pause. A l’arrière, le port micro-USB de recharge, encadré d’un bouton On/Off (avec à côté 3 leds pour indiquer la charge de l’enceinte). De l’autre côté, le bouton d’appairage Bluetooth avec une led permettant d’avoir le statut de la connexion.

Les enceintes sont certifiées IP-X7, leur assurant la possibilité d’être aspergées et immergées durant de trois ès courtes périodes. Traduction : on peut la prendre avec nous autour de la piscine sans soucis ! D’autant plus qu’elle est entourée d’un revêtement en gomme lui permettant d’encaisser les petits chocs.

Fonctionnalités des enceintes Bluetooth Teufel Boomster Go

L’enceinte Teufel Boomster Go est à première vue une enceinte bluetooth « classique ». Elle permet en effet de diffuser de la musique (le contraire serait étonnant). On peut aussi prendre nos appels à l’aide de son micro intégré. On y retrouve du Bluetooth 5 pour s’assurer du son de bonne qualité.

Niveau autonomie, la Teufel Boomster Go vous accompagnera en musique pendant une dizaine d’heures environ. Elle se chargera entièrement en un peu moins de 3h.

Là où la Teufel Boomster Go surprends, c’est dans sa capacité à être appairée à une seconde enceinte. En duo, elles diffuseront un son stéréo (et non double mono). L’idée est excellente afin de pouvoir gagner rapidement (et simplement) en amplitude, puissance et rendu sonore. L’appairage est plutôt simple à effectuer entre les deux enceintes moyennant quelques manipulations. Néanmoins il a fallu lors de nos tests le répéter une fois ; l’appairage ayant été perdu après une extinction des feux. Rien de dramatique cependant, en 2 minutes le duo était remis en état !

Les enceintes à l’écoute

Comme à notre habitude, on utilise des fichiers FLAC ou Hi-Res sur l’application Qobuz en Bluetooth sur un iPhone 13 mini pour ces tests.

boomster-go-orange-environment

En solo

Adele – 25 – Hello : Un son assez impressionnant. Malgré un léger côté « box » dû à l’enceinte mono, la voix d’Adele est particulièrement bien retranscrite. La puissance de l’enceinte et son équilibre est assez impressionnant.

Pink Floyd – The Division Bell – High Hopes : Sur une orchestration plus complexe, le côté « box » se fait plus ressentir. Le rendu reste toute fois très équilibré. Chaque instrument à une place bien définie.

Rammstein – Mutter – Links 2 3 4 : On tente de pousser un peu l’enceinte. La distorsion ne lui fait pas peur. Une fois encore, les instruments et voix sont bien posés. L’enceinte s’en sort donc très bien à retranscrire le style. Même si l’on note de part son format d’un petit manque de punch.

En stéréo

Peter Cincotti – Metropolis – Metropolis : Une belle amplitude sonore et une réserve de puissance assez impressionnante. La stéréo permet de sortir un peu du côté « enfermé », mais pas non plus autant que souhaité. On retrouve néanmoins la qualité de rendu précédemment vue.

The Beatles – Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band – A Day In The Life : Un petit test sur le rendu stéréo avec le remix de 2017 de l’album mythique des Beatles. On apprécie le rendu réellement stéréo et non duo-mono offert par les deux enceintes. Le découpage est net, bien défini. On apprécie au mieux le travail de mixage sur le morceau mythique des Beatles.

Lady Gaga – A Star is Born – Shallow : Une fois de plus, le couple de Teufel Boomster Go réussi à nous offrir un beau rendu. Les basses sont peut-être un peu en avance, sans non plus écraser le morceau. L’émotion de la voix de Lady Gaga se retrouve avec sa puissance. L’amplitude est large, et l’on se prends presque à oublier que ce sont deux petits modules qui offrent un tel rendu.

Ashley Henry – Beaufitul Vinyl Hunter – Between the Lines : Si à volume un peu poussé le rendu est très honorable pour les petites Teufel, à petit volume en revanche, le son est étouffé, écrasé par les basses. Il faut mettre un peu de décibels pour que le morceau s’exprime au mieux.

Pour conclure

boomster-go-sand-environment

En conclusion, l’enceinte Teufel Boomster Go est une super petite enceinte bluetooth pour qui a besoin d’un produit facile, solide, autonome et avec un rendu de qualité. Nous ne pouvons nous empêcher de la comparer à une Bose Soundlink Mini 2, et force est de constater que la compacité de la Teufel nous fait la préférer.

Et en duo, autant dire que la comparaison ne tiens plus. Si les enceintes vont avoir un peu de difficulté sur des morceaux jazzy complexes, sur un usage moins « extrême », la paire offrira un rendu qualitatif et tout à fait flatteur pour un tarif très avantageux, et une facilité d’usage déconcertante.

Les Teufel Boomster Go sont disponibles en 5 coloris à 99,99€ l’unité (ici) ou en paire à 179,99€ sur ce lien.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles sur le même sujet