Comics Deadpool "Run de 1997" et "Death Annual 1998" par Joe Kelly

Si vous deviez vous mettre à lire du Deadpool, par quoi commenceriez-vous ? Apparu en 1991, ce personnage est finalement assez récent dans l'univers Marvel, mais les comics mettant en avant le personnage torturé de Wade Wilson ne manquent pas ! Parmi la masse d'histoires de Deadpool, nous sélectionnant sans hésiter le Run de 1997 et Deadpool & Death Annual 1998 qui le suit logiquement. Il y a bien sûr aussi l'excellent Il faut soigner le soldat Wilson (Wade Wilson's War en anglais), à lire absolument.

Le run de 1997

deadpool_joe_kelly_#2Pendant presque deux ans, à partir de janvier 1997, Joe Kelly est aux manettes de la licence Deadpool. Ce "Run" est devenu mythique pour de nombreuses raisons, notamment pour avoir renouvelé le personnage de Deadpool. Joe Kelly donne à Wade Wilson une réelle profondeur psychologique associé à un très bon niveau de scénario. Ce n'est pas qu'un super-anti-héros contre des monstres divers, c'est l'histoire d'un pauvre type qui vit marginalement... et le lecteur découvre petit à petit pourquoi...

Les cinq premiers volumes sont excellents et permettent de cadrer parfaitement le personnage de Wade Wilson. On ne parle pas vraiment de ses origines, peu ou pas d'explications donc mais une qualité d'écriture qui cadre les traits d'un personnage torturé par son passé. Pour mieux comprendre les origines de Deadpool, il vaut mieux se reporter au fameux Wade Wilson War dont nous parlions en introduction.

deadpool_joe_kelly_#20Le dessin est clair, simple, grâce à la plume de McGuinness jusqu'en septembre 97. Ce n'est que le début de la série de 33 épisodes scénarisés par Joe Kelly, et déjà, on se demande ce qu'est vraiment la psychologie de Wade : est-il fou ? intelligent ? lucide ? psychopathe ? souffre-t-il d'un trouble dissociatif de l'identité ? Joe Kelly fait tout pour induire le lecteur en erreur et poser de nombreuses hypothèses... C'est notamment grâce aux interactions sociales de Wade Wilson que se posent les plus grandes questions. Wade peut-il tomber amoureux ? Deadpool est-il un héros ? A-t-il de la compassion ? L'amitié est-elle quelque chose d'accessible ? Quel est le rôle de l'aveugle "Al" prisonnière de Deadpool ? Les personnages secondaires sont tout aussi importants pour Wade Wilson que pour l'histoire. Monty est particulièrement intéressant et tisse un lien très fort avec notre héros... Bref, ces fameux 33 épisodes construisent, page après page, un personnage définitivement complexe.

Le numéro #25 "A Hero At Last?" propose une première fin en apothéose qui clôture des questionnement autour du personnage. Mais c'est sans compter l'ouverture d'arc narratifs très longtemps à l'avance, parfois hors contexte de l'intrigue principale (par exemple avec Gerry) et qui s'avèrent totalement intégrés dans l'univers de Deadpool, parfois avec 10 épisodes d'écarts ! A partir du numéro #25 jusqu'au #33, on retourne à des histoires plus classiques du héros Deadpool versus son Némésis T-Ray. Loin d'être sans intérêt, ces derniers chapitres de Joe Kelly ne sont pas les plus croustillants.

deadpool_joe_kelly_#27_4eme_mur

Deadpool a toujours des bulles "jaunes", et une technologie qui lui permet de changer d'apparence...

Étonnamment, c'est seulement lors du numéro #27 (It's a Barbarian Bunny-- Busty Broad Bonanza in the Brainpan -- And I'm the Only One Invited) que le quatrième mur est franchi clairement. Deadpool s'adresse directement au lecteur, caractéristique très largement connu des fans du personnage. Le fait est renouvelé quelques épisodes plus tard mais reste sur deux occurrences directes seulement lors de ce run. Cela démontre aussi une volonté de Joe Kelly de travailler en profondeur le personnage et de ne pas seulement en faire un "mec drôle".

deadpool_joe_kelly_t-ray_#33Le numéro #33 signe la fin du travail de Joe Kelly après plus de trente épisodes racontant les aventures déjantées de Deadpool. Ce run n'est pas particulièrement marrant, même si les situations et thématiques sont très souvent cocasses. C'est un comics riche de très nombreuses thématiques entre Space Opera, histoire d'Amour à l'eau de rose, psychologie et folie, destin et libre arbitre...

Inutile de vous spoiler outre mesure, vous devez lire ce run ! Pour vous procurer les comics Deadpool écrits pas Joe Kelly, c'est par ici !

Deadpool et Death Annual 1998

deadpool_death_annual_1998Impossible de parler de ce run de 1997 sans aborder Deadpool and Death Annual 1998 qui raconte l'origine de Wade Wilson et de son alter ego Deadpool. C'est l'interlude que de nombreux fans ont attendus pour dévoiler un peu mieux l'histoire de Deadpool au sein du programme Weapon X.

Vous pouvez lire cet épisode en stand-alone mais je vous conseille fortement de commencer par le début de la série de 1997 par Joe Kelly ! C'est un gros plaisir que de suivre les aventures d'un personnage tourmente, et d'en découvrir le pourquoi lors de ce flashback.

Deadpool c'est surtout l'histoire d'un mec qui ne peut pas mourir. C'est un trompe-la-mort, et cette dernière a une relation très particulière avec Wade Wilson... Foncez lire cet épisode !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :