Pourquoi j'ai abandonné ma machine à café-capsule !

krups_nespresso_vertuoIl y a quelques années, comme tout jeune qui s'installe, je me suis acheté une machine Nespresso. Design sympathique, prix abordable, et osons le dire, objet à la mode, cette machine a trôné dans ma cuisine une paire d'années.

Fort d'un marketing de qualité et d'un bon service, Nespresso m'a accompagné sur cette période d'installation dans un appartement parisien. Discrète et petite, il faut dire que la machine passait inaperçue dans la cuisine !

Puis un jour, je me suis décidé à regarder de plus près le marché du vrai café. Celui des machines automatiques avec broyeurs intégrés, celui de la machine à piston, ou encore celui des machines plus classiques cafetières italiennes. Je reviendrais plus bas en détails sur les raisons qui m'ont poussées à m'éloigner des machines à dosettes !

Vers une alternative aux cafés en capsules ou dosettes

Bien sûr, Nespresso n'est pas le seul système vis-à-vis duquel je vous propose une alternative. Je pourrais aussi citer Dolce Gusto et L'Or avec leurs systèmes à capsule, ou encore Senseo et Tassimo et leurs dosettes en sachets.

Toutes ont néanmoins un point commun : la gestion de micro-quantités de café en doses unitaires. Autrement dit, une industrialisation à outrance de la manière de fabriquer et de vendre du café, pour un résultat finalement assez médiocre.

Car oui, j'ai aussi mis du temps à m'en rendre compte, mais le café capsule ou dosette est loin d'être bon... Et c'est tout simplement l'expérience qui parle ! Chez des amis, dans un bon restaurant, chez un hôtelier de qualité, il est toujours possible de déguster un bon café et de se rendre compte de la différence impressionnante de qualité.

Après moult réflexion et un bon business plan pour me convaincre du choix et du modèle économique, j'ai donc - il y a maintenant 4 ans - acheté une machine à café automatique ! C'est l'heure du bilan, alors que Nespresso lance en 2017 une nouvelle machine et de nouvelles capsules pour éloigner un temps la concurrence.

Le choix d'une machine à café automatique

Pour un néophyte, le choix peut s'avérer complexe ! Il existe bien d'autres marques sur ce créneau que sur celui des machines à dosettes. Cela s'explique notamment par la présence de professionnels du café et des machines haut de gamme (entre 400 et 5000 euros la machine) : DeLonghi, Jura, Miele, entre autres, que côtoient des marques déjà mieux connues du grand public (aux tarifs plus raisonnables à partir de 400 euros) : Krups, Philips, Bosch, et bien d'autres !

J'ai personnellement choisi un modèle DeLonghi ESPRESSO ECAM 23.120.SB, pour ses fonctionnalités et son prix accessible en 2013. Je vais d'ailleurs vous prouver par des mathématiques assez simples que finalement, une machine automatique à 500 euros vous coûtera moins cher qu'un dispositif Nespresso à moins de 100 euros..

On retrouve quoi comme fonctionnalités ? Des basiques similaires à celui d'un bar restaurant : un récipient pour accueillir le café en grain, un broyeur intégré, un percolateur intégré, un réservoir d'eau et une buse vapeur (pour réaliser soi-même ses cappuccinos). Bonus, ma machine est autonettoyante. En gros, j'ai juste à vider le bac de marc de café et remplir d'eau le réservoir. Un cycle de nettoyage s'enclenche au démarrage et à l'arrêt de la machine.

Mais parlons plutôt de toutes les raisons qui m'ont donc poussées à changer de système : le goût, le coût (j'en parlais à l'instant), et l'impact environnemental.

Pour le goût avant tout !

Je ne vais pas vous mentir, je trouve maintenant le café Nespresso dégueulasse en comparaison d'un vrai bon café. Avec le recul, je me demande comment j'ai pu en ingurgiter autant durant des années. J'ai d'ailleurs toujours beaucoup de mal au travail, milieu qui est largement dominé par Nespresso ou la classique grosse machine...

Pour rester objectif, l'ensemble des cafés vendus par Nespresso, Tassimo, Senseo, L'Or et autres, ont - en définitive - un goût unique de café brûlé. Pourquoi ? Car il est tout simplement torréfié de manière industrielle... La méthode industrielle rapide implique de cuire les grains de café entre 4 et 10 minutes à 300 ou 700°C. Et sans rentrer dans les détails, les méthodes de cuisson ne sont pas les plus naturelles du monde.

En discutant avec votre torréfacteur, vous comprendrez bien vite que brûler un café aussi chaud et aussi vite ne peut pas être un gage systématique de qualité et de goût... A titre de comparaison, une torréfaction artisanale dépasse rarement les 200 degrés et dure souvent le double de la méthode industrielle : 20 minutes ou plus !

Autrement dit : la méthode artisanale est bien plus respectueuse du grain de café que n'importe quelle méthode industrielle ! Et cela se ressent sur les arômes développés par les cafés. Le goût de "brûlé nespresso" disparaît au profit de nombreuses saveurs boisées, acidulées, chocolatées, fruitées... tout dépend du café sélectionné !

N'hésitez pas à demander à votre torréfacteur et il vous conseillera selon votre goût 🙂

Pour le coût, sur le long terme.

Le café est-il un gouffre financier ? L'achat d'une machine automatique est-il viable sur le long terme ? Finalement, les capsules ne sont-elles pas trop chères sur plusieurs années ?

Démonstration par l'exemple ! Tout en sachant que le goût est bien sûr un critère extrêmement subjectif... Et qu'il n'entre pas dans l'équation 🙂

A noter cependant que depuis 4 ans que j'ai une machine automatique DeLonghi, je n'ai jamais eu de panne ni de soucis de fonctionnement. et pourtant, il s'agit de l'entrée de gamme que j'ai acquis pour un total de 400 euros (550 euros en prix public avant promotions et remboursements). A titre de comparaison, j'ai du changer deux fois de machine Nespresso en deux années... Pour causes de casses technique ou dysfonctionnement divers. La qualité de fabrication d'une vraie bonne machine n'entre donc pas non plus dans le calcul, ni celui du remplacement d'une machine Nespresso ou Senseo 😉

J'ai donc analysé très factuellement plusieurs systèmes : Nespresso Capsule (le système classique) et la nouveauté Vertuo de chez Nespresso. J'ai aussi pris en compte Senseo qui est une offre très bon marché. J'ai terminé sur du café en grain acheté chez un torréfacteur en direct.

Nespresso capsuleNespresso VertuoSenseoCafé grain

5€ 250g

Café grain

7€ 250g

Café grain

10€ 250g

Prix d'un café0,37 €0,60 €0,15 €0,14 €0,20 €0,28 €
Prix moyen constaté en vente chez NespressoPrix moyen constaté en vente chez NespressoPrix moyen constaté en grande distribution sur dosettes classiquesPrix sur la base d'un café entrée de gamme (ou café du mois) de torréfacteurPrix sur la base d'un café moyen de gamme de torréfacteurPrix sur la base d'un café haut de gamme de torréfacteur
Prix d'une machine120,00 €150,00 €80,00 €500,00 €500,00 €500,00 €
CITIZ : 179€, PIXIE : 149€, souvent avec offres autour des 100€VERTUO : 199€, souvent avec offres autour des 150€Philips HD7817 : 80€. Peu onéreuxDeLonghi Magnifica : 599€. Offres promos fréquentesDeLonghi Magnifica : 599€. Offres promotios fréquentesDeLonghi Magnifica : 599€. Offres promotios fréquentes

 

Le prix de la machine est donc très conséquent pour un DeLonghi ! Et nous sommes là sur une entrée de gamme, les prix pouvant monter jusque 4000 ou 5000 euros ! Concernant le prix des machines Nespresso, j'ai arbitrairement réduit le coût initial d'acquisition car il existe toujours des offres permettant d'obtenir une réduction intéressante. Et je ne parle pas du renouvellement quasi-obligatoire pour causes de pannes diverses...

Voici donc le résultat de l'analyse, à raison d'une consommation de deux cafés par jour. Disons qu'un couple prend un café chacun le matin, et certains peuvent aussi prendre un café le soir. L'idée de l'étude n'est pas d'être exact sur la consommation mais d'extrapoler sur plusieurs années de consommation !

 

Nespresso

Classique

 Nespresso

Vertuo

SenseoCafé grain

5€ 250g

 Café grain

7€ 250g

Café grain

10€ 250g

Sur 1 an390,10 €588,00 €189,50 €602,20 €643,08 €704,40 €
Sur 2 ans660,20 €1 026,00 €299,00 €704,40 €786,16 €908,80 €
Sur 3 ans930,30 €1 464,00 €408,50 €806,60 €929,24 €1 113,20 €
Sur 4 ans1 200,40 €1 902,00 €518,00 €908,80 €1 072,32 €1 317,60 €
Sur 5 ans1 470,50 €2 340,00 €627,50 €1 011,00 €1 215,40 €1 522,00 €
Sur 6 ans1 740,60 €2 778,00 €737,00 €1 113,20 €1 358,48 €1 726,40 €

 

Bilan ? Sur 3 ans ou 4 ans, l'acquisition d'une machine automatique de bonne qualité est très largement intéressante ! Cela revient au même prix qu'une Nespresso classique... Ce qui est certain, c'est que la gamme Senseo est difficilement battable !

Sur 6 ans, on retrouve environ le même coût entre Nespresso Classique et un café haut de gamme en grain !!! Assez frappant !

Autre chose intéressante : le prix hallucinant du café Nespresso Vertuo. Si vous hésitez à acheter cette machine et le nouveau système de capsules, regardez y de plus près !!! En moins de deux ans, et en s'approvisionnant en café haut de gamme, vous vous en sortirez mieux sur une machine automatique. A 200€/kg, il faut vraiment le vouloir pour en boire. La marque parvient à vendre un café moyen en qualité à un prix de café de très grand luxe !!! En grain, un café Blue Mountain, extrêmement réputé et particulièrement cher se trouve à 80€/kg sur internet.

Si vous avez une consommation raisonnable de café à 5 euros les 250 grammes, ce qui correspond souvent au café du mois de chez votre torréfacteur, vous vous en tirerez avec un combo machine+café largement moins cher au bout de 3 ou 4 ans que de passer par Nespresso...

Si j'ajoute maintenant le facteur "goût", je peux clairement parler d'un rapport qualité/prix imbattable ! Une machine à café automatique vous parait-elle toujours aussi inabordable ?

Pour le respect de la Terre !

Nespresso-capsules-dechetArgument qui prend de plus en plus d'importance dans le paysage alimentaire : le développement durable.

Les capsules sont souvent épinglées pour leur impact considérablement mauvais pour l'environnement. Le créateur d'une marque de capsule américaine (K-Cup de Keurig) soulignait lui-même en 2015 dans une interview le fait de "regretter cette invention"...

Soyons honnêtes quelques secondes : un packaging individuel pour chaque café, constitué d'aluminium et de plastique... versus un sachet unique et réutilisable de 250 grammes de café. Rien ne vous choque ? Nestlé s'est attaqué au problème depuis plusieurs années mais sans trop parvenir à faire changer les pratiques du consommateur final qui jette à la poubelle les capsules. Car cela reste un cauchemar logistique pour le consommateur ! Il faut stoker des capsules qui sentent mauvais, les apporter à sa boutique Nespresso ou les rendre au livreur à la prochaine commande...

Ne serait-ce que sur ce dernier point, vous devriez penser à faire comme moi, à revoir votre mode de consommation de café ! Car l'avantage d'une machine automatique comme la mienne est le zéro déchet ! Enfin, si, le marc de café est stocké dans un réceptacle qu'il faut vider une ou deux fois dans la poubelle. C'est un déchet 100% organique, et pour ceux qui ont un jardin, c'est au compost !

Pour les producteurs et nos torréfacteurs.

Lapeyronie-brulerie-torrefacteur-parisAcheter son café ailleurs qu'au supermarché ou chez Nespresso implique de trouver un torréfacteur. Il est vrai que cela peut ne pas être simple pour tout le monde en France. A Paris, c'est plus facile, il y en a beaucoup ! Dans les grandes villes de province, il existe toujours au moins une brûlerie traditionnelle. Ce n'est pas non plus impossible.

Cette filière traditionnelle doit être revalorisée par les consommateurs ! Il s'agit là des vrais professionnels du café ! Même si vous n'avez qu'une cafetière traditionnelle, rien de vous empêche de temps à autre d'aller chercher un bon café à faire passer 🙂

Et pour les amateurs d'achats responsables, sachez qu'il est très facile de trouver des cafés "responsables" ou "bio" chez n'importe quel torréfacteur. L'offre ne manque pas. Chez mon torréfacteur de quartier (Lapeyronie) il existe toujours 3 ou 4 cafés issus de l'agriculture biologique. Mais ce n'est pas mon critère de choix principal.

En synthèse : combien me coûte mon café capsule versus une machine ?

En deux mots : "trop cher".

Dans un pur rapport qualité / prix, un café capsule ou dosette industriel est définitivement "moins bon" qu'un café issu de la filière traditionnelle. Pour la simple et bonne raison que le café en capsule / dosette est vendu à un prix exorbitant.

Certes, le coût d'acquisition d'une machine automatique est important, mais est finalement très rapidement rattrapé par le coût du café.

Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à réagir en commentaires pour faire part de vos remarques et suggestions !!!

Si vous êtes intéressés par l'acquisition d'une machine à café automatique avec broyeur, je vous conseille de regarder par ici 😉

4 comments

  1. Café du Ch'ti 31 mai, 2017 at 11:17 Répondre

    Très bon article ! Bravo! D’AILLEURS, vous pouvez trouver des cafés milieux de gamme pour moins chères.. Nous sommes artisans torréfacteurs depuis 1922 dans le Nord, on fait le café du Ch’ti; un mélange 100% Arabica 100% artisanal et un mélange gourmet extra bon !
    ET tous nos CAFÉS GRANDS CRUS (Moka, Colombie, Brésil, Guatemala, Sumatra) sont À MOINS de 5€ les 250g : http://www.lecomptoirdulys.com -> Torréfaction traditionnelle

    Nous, à la torréfaction, nous recevons de plus en plus de personnes qui abandonnent les capsules, dosettes, pour le goût unique du grain fraîchement moulu

    Merci Antoine

  2. SAUZAY 5 septembre, 2017 at 12:52 Répondre

    Des alternatives existent…on peut trouver sur le marché des capsules 100 % bio compostables en amidon de maïs avec opercule végétal. Les capsules de café Terramoka sont sans alu et 100 % biodégradables

    • Antoine Godbillon 5 septembre, 2017 at 12:54 Répondre

      C’est bien vrai, tu as raison… Mais avoue que cette alternative est tout de même complexe ! Par nature, le café en capsule pollue : il faut fabriquer la capsule (biodégradable ou non), et la faire entrer dans un circuit de recyclage. Alors que du café en grain (ou poudre)… Tu peux l’étaler dans ton potager 🙂

Leave a reply