Passer son PADI Advanced Open Water Diver à Madagascar : des plongées de rêve !

Madagascar est un pays magnifique, la richesse et la diversité de ses paysages en faisant probablement l'un des plus beaux pays du monde. Du moins de ceux que j'ai visité ! Car il n'y a pas que des Baobabs, des baleines, des lémuriens et des Tsingys Rouges à voir, c'est aussi des forêts primaires exceptionnelles, une faune et une flore endémique impressionnante, et un monde sous-marin merveilleux.

plongee_madagascar_nosy_be_tanikelyAprès avoir parcouru les terres en taxi-brousse, découvert une partie de la faune (lémuriens, caméléons, et autres bestioles), il était temps de passer la tête sous l'eau. J'ai profité de mon séjour dans l’archipel de Nosy Be pour explorer ces eaux limpides et passer un niveau supplémentaire du PADI. Car s'il est une occupation de vacances qui peut devenir plus qu'un simple hobby, c'est bien la plongée sous marine. Et les spots de plongée ne manquent pas dans le coin, et passer le Advanced Open Water Diver est un bonheur. Il n'est même parfois pas nécessaire d'avoir combinaison et bouteille pour en profiter ! Une simple session  de snorkling peut faire l'affaire, voire même pencher la tête hors du bateau... et découvrir une surprise, mais j'y reviendrais 😉

plongee_madagascar_nosy_be_tanikelyBasé à l'écolodge Tsara Komba de la petite île de Nosy Komba, c'est tout naturellement que les expéditions de plongées se sont orientées sur Nosy Tanikely, le banc des Gorgones et sur le crevettier du site des 4 épaves. Ces trois sites sont très différents les uns des autres et offrent des perspectives radicalement différentes sur le monde sous-marin. Je vous propose de vous faire partager ces quelques plongées, et en images bien sûr !

Nosy Tanikely : un aquarium sous-marin à quelques mètres de la surface

Tanikely c'est plusieurs sites de plongées, soit en départ plage ou départ bateau. Dans les deux cas il s'agit de plongées en eaux peu profondes : à partir de 10 mètres, il y a déjà beaucoup de choses à voir ! Et pour une plongée plus confortable, on peut descendre jusque 18 mètres. Le parcours est impressionnant est très diversifié. Quitte à partager ce que j'ai pu y voir, voici une liste non-exhaustive :

  • Deux tortues vertes très paisibles, en train de brouter du corail. C'est marrant, j'ai associé ça à des sortes de vaches-sous-marine-tranquilles...
  • Quelques rascasses : attention, ça pique !
  • Les raies qui se baladent sont tachetées d'un magnifique bleu
  • Plusieurs gros Kazar / Tazar / Qasar ??!! Si un expert passe par ici pour me donner le bon nom 🙂 En tout cas, dans les restaurants, c'est du TAZAR !
  • Quelques énormes carangues
  • De très beaux poissons perroquet
  • Du platax plutôt solitaire
  • Des bancs de fusiliers argentés qui jouent dans les rayons de soleil
  • Et bien sûr des coraux à perte de vue !

S'agissant d'une plongée peu profonde, la visibilité est excellente et atteint les 15 mètres à l'aise ! Il faut bien sûr qu'il y ai du soleil, et c'est un bonheur. En plus de l'eau bien chaude, même en septembre, la combinaison protège parfaitement des changements de température lorsque l'on descend.

Pour améliorer mon niveau de plongée, j'ai choisi de passer le PADI Advanced Open Water Diver. L'avantage, c'est que cette formation diplômante propose des débuts de spécialisations. La reconnaissance des organismes vivants fut donc logiquement désignée dans cet aquarium gigantesque qu'est Tanikely. C'est toujours plus sympa de pouvoir nommer un poisson (sauf le Tazar...), d'échanger sur ce que cela pourrait être, de mieux comprendre pourquoi certains vivent seuls, d'autres en couple et le reste en bancs. Pourquoi certains sont ovales, d'autres carrés, allongés, ou encore ronds.

Bref, Tanikely, c'est un spot magnifique où l'on peut y passer plusieurs jours pour étaler ses plongées. Et pour se changer les idées, rien de mieux que de faire un tour du côté de Nosy Be.

Nosy Be : nager dans un champ de gorgones géantes

Quand je disais que les surprises étaient parfois proches de la surface, une tortue pourtant à 10 mètres sous l'eau était bien visible depuis le bateau ! Du coup, tout le monde passe 5 minutes à observer la bête, penché par dessus bord, oubliant son sandwich et ses bananes au soleil...

plongee_madagascar_nosy_be_tanikely

La plongée du champ de Gorgones est une spécialité côtière de l'île principale de Nosy Be. Les eaux sont moins claires que Tanikely car plus mouvementées, mais la faune et la flore sont totalement différentes, ce qui en fait un site très particulier. Comme son nom l'indique, cette plongée aux alentours de 20 mètres se déroule dans un champ de gorgones atteignant parfois les 3 mètres de haut ! Une gorgone est un fait un corail qui pousse comme une sorte de grand draps tout troué (ci-contre et visible à 1m40s dans la vidéo qui suit). Le paysage est rempli de coraux divers et aussi de nombreux poissons, qui ont plutôt tendances à être solitaires.

Le tableau de chasse de cette plongée :

  • Sur ce site, je découvre les gaterins, de beau et gros poissons tachetés de jaune
  • Une raie me fait le plaisir de décoller du fond marin devant mes yeux
  • De très nombreuses anémones sont visibles
  • Caché dans une anémone, un super mignon petit blennie se baladait
  • Beaucoup d'éponges de mer, parfois très grosses !
  • Une étoile de mer énorme (dans la vidéo !)
  • Encore des rascasses !
  • Et beaucoup de demoiselles très colorées

Nosy Be : le crevettier du site des 4 épaves

plongee_madagascar_nosy_be_tanikelyCette fois-ci, ce n'est pas une tortue mais un poulpe qui est venu saluer le bateau avant la plongée. Ce petit animal d'une dizaine de centimètre n'a pas décroché de notre zone pendant au moins 15 minutes ! Il avait l'air heureux à la surface, comme ça, posé au soleil... Ça tombe bien car sous l'eau, il ne s'est pas pointé du tout !

Plonger sur une épave est une expérience grisante. C'est très particulier car souvent plus profond que les plongées traditionnelles. C'est aussi très impressionnant car la faune est bien différente. Pour l'épave du crevettier, le haut du mât est environ à 15/18 mètres de profondeur selon les marées, et la coque est posée sur le fond à 28/30 mètres. Du coup, la plongée en Advanced Open Water eaux profondes est validée 🙂 J'ai personnellement validé un 28 mètres. A cette profondeur, les couleurs rouges ont déjà disparues et le bleu est omniprésent. Chose étonnante, la température au fond était de 27 degrés.

La mise à l'eau s'effectue à proximité de pêcheurs locaux, qui exploitent à bon escient le vivier poissonneux qu'est le site de l'épave ! Vu la profondeur du site, la plongée débute le long d'un filin, car il est difficile d'avoir une visibilité à plus de 5 mètres. Puis la visibilité s'améliore et dévoile le haut du mât, que l'on aperçoit en premier et qui guide la suite de la descente. Bienvenue dans le monde merveilleux d'une épave !!! Au delà de l'impressionnante carcasse de navire, c'est la vie qui l'entoure qui m'enchante particulièrement. La coque est recouverte de coquillages et de corail, les poissons trouvent dans l'épave un refuge naturel, et c'est donc tout un écosystème qui s'est créé.plongee_madagascar_nosy_be_tanikelyDu fait de la profondeur et des plongées successives, l'excursion est plus courte que pour les autres sorties sous-marines : 34 minutes. Ce qui est relativement confortable pour bien profiter et se balader dans les bancs de poissons et autour de l'épave.

 

Que voit-on autour du navire posé sur le sable ?

  • Des bancs de poisson à n'en plus finir, notamment les petits jaunes !
  • Encore du platax
  • Deux poissons-crocodiles étrangement l'un sur l'autre
  • Beaucoup de barracudas
  • Un beau poisson coffre
  • Quelques poissons scorpions (rascasse volante, oui, encore des rascasses)
  • Du corail à bulles accroché sur la coque du navire
  • Et j'ai raté les énormes mérous (loches) de plus de 2 mètres qui sont présents sur le site

Une plongée riche en émotions car j'ai perdu ma ceinture de poids lors de la remontée, vers 15 mètres !!! Expérience enrichissante et très surprenante... qui développe les réflexes ! Se mettre à remonter comme un bouchon est plutôt flippant dans les deux premières secondes, puis l'instinct prend le dessus : se mettre la tête en bas, vider son gilet, palmer comme un malade ! Mission réussie sans trop de stress : la plongée, ça a vraiment du bon sur le mental !!! Heureusement, notre Masterdiver Karine a pu me donner sa propre ceinture, améliorant un peu mon confort et ma flottabilité...

A ce sujet, je voudrais remercier en particulier Karine qui a été parfaite comme monitrice pour passer ce niveau de plongée. Ses explications étaient limpides, et sa pédagogie très appréciée sur terre comme sous l'eau. D'ailleurs, peut-être pourra-t-elle donner le vrai nom du fameux Tazar ?

Pour finir, je vous propose de vous donner une idée de l'immersion sur les épaves de Nosy Be, voici une vidéo réalisée par un ami sur le même site, mais quelques années auparavant.

1 comment

Leave a reply