Test des écouteurs Apple AirPods Pro

airpods_pro

S’il est bien des écouteurs qui commençaient à se faire attendre, c’était bien cette nouvelle itération intra-auriculaire et équipée d’un module de réduction active du bruit. Rumeur incessante depuis facilement un an, les AirPods désormais nommés « Pro » sont sur le marché, et comptent bien ravir une bonne partie du marché des intra-auriculaires avec ANC (Active Noice Cancellation - Réduction Active de Bruit). Y arriveront-ils ? La réponse dans notre test de ces AirPods Pro !

Look et confort des AirPods Pro

airpods_pro_packshot

Nous ne nous appesantirons pas sur le look des AirPods Pro. Déjà car tout le monde - ou presque - connaît le look désormais iconique des AirPods. Depuis que ces premiers True Wireless d’Apple ont inondé le marché fin 2006, il est difficile de ne pas croiser en permanence au moins une personne doté de ces petites tiges blanches dans les oreilles. Reprenant une bonne partie de ce look (la couleur, la tige blanche apparente), ces derniers sont néanmoins plus compacts à l’extérieur (la tige est moins longue) et sont plus profondément insérés dans le conduit auditif (normal pour des intra-auriculaires).

Niveau confort, Apple a réussi le pari de créer des intra-auriculaires qui devraient pouvoir plaire à ceux qui n’aiment pas les intra-auriculaires. Limités en profondeur, ces derniers sont bien moins intrusifs que beaucoup de ces concurrents, et arrivent à isoler passivement sans donner la sensation d’oreille bouchée et de caisse de résonance de la voix et autres bruits (mâchonnage etc…).

Ergonomie des AirPods Pro

ear_tip_fit_test

Les taps des AirPods sont désormais remplacés par des pincements sur la base de la tige. Identiques sur les deux écouteurs, un pincement court arrête/reprends la musique ou permet de prendre un appel, un pincement long active le mode transparence (nous y reviendrons) ou l’ANC, deux pincements lancent la chanson suivante, trois la chansons précédente. Simple, et efficace. Dommage juste que l’on ne puisse pas gérer le volume de la musique directement par les écouteurs.

Comme tout bon intra qui se respecte, les AirPods Pro sont fournis avec trois paires d’embouts (fins, moyens, large) afin de s’adapter à toutes les morphologies d’oreilles. A la différence de ces concurrents néanmoins, Apple propose un système de test (Ear Tip Fit Test) qui permettra d’identifier si les embouts que vous avez conviennent bien. Le test consiste à envoyer 5 secondes de musique et voir si, par les micros externes, du son s’échappe du conduit auditif.

Enfin, les AirPods Pro sont fournis avec un boîtier de recharge du classique blanc éclatant Apple. Là où les écouteurs permettent normalement 4h30 d’autonomie, le boîtier permet normalement de les recharger jusque 24h. Rechargeable lui-même par Qi (sans fil) ou par classique câble lightning, ce boîtier reprends ce qui a fait le succès des AirPods : simple, aimanté (pour bien attraper les AirPods), respirant la qualité.

AirPods Pro et iPhone : le duo imprenable de la jungle urbaine

Une puce H1 toujours aussi bluffante

Les habitués des AirPods (ou des nouveaux casque Beats avec puce H1) ne seront pas dépaysés par la facilité d’appairage des AirPods Pro avec votre iDevice préféré. Ouvrez la boîte à côté du téléphone, et voilà ! Simple et efficace, vos AirPods seront donc jumelés avec votre iPhone / iPad, et se connecteront nativement sur tous vos device Apple sous le même compte iCloud, sans avoir à effectuer de manipulation particulière. Merci la puce H1 (comme chez les Powerbeats Pro) pour la fonction native « Dit Siri ». Son association avec iOS 13 permet en plus de profiter de la fonction de partage de son entre deux paires d’AirPods / AirPods Pro / Powerbeats Pro. Plus besoin de dédoubler de jack, maintenant en deux clics, vous pouvez partager votre série / film dans le train, ou votre musique dans le métro !

begin_again_splitter
La fin du bon vieux splitter ?

Niveau téléphonie, rien à dire, l’écoute est impeccable des deux côtés de la conversation, les micros faisaient parfaitement bien leur job.

Réduction de bruit ou transparence ?

Sur la partie suppression active de bruit, Apple vends un ajustement 200 fois par seconde de la réduction de bruit. Dans les faits, cela donne quoi ? Pour faire simple, c'est très bon. Tous les bruits sourds (métro, ronronnements de moteurs...) sont clairement annulés. Comme à l'habitude, les bruits sur d'autres fréquences (type voix etc...) sont très atténués, sans non plus totalement disparaître. On est bien dans son cocon, et cela marche. Associé avec le fait que les écouteurs soient finalement peu intrusifs, cela rappelle beaucoup la qualité de la réduction de bruit des Bose QC20, l'encombrement et les câbles en moins.

transparence

En plus de la réduction de bruit active, il est nécessaire de parler de la fonction « Transparence » qui permet de mettre à profit les micros extérieurs afin de tenir une conversation, sans retirer ses écouteurs. On ne reviendra pas sur le côté politesse de la chose, mais sur le côté technique, autant dire que c’est bluffant. Les AirPods Pro se font totalement oublier, et l’on peut clairement tenir une conversation, y compris dans un environnement bruyant sans aucun soucis, comme si l’on avait rien dans les oreilles. Pour avoir testé un certain nombre de fonctionnalités du genre, autant dire que c’est la première fois que l’on est scotché comme cela. Le travail d’Apple sur cette fonction Transparence est remarquable, à tout points de vue.

Airpods Pro : un son équilibré qui saura plaire

Globalement, le son des AirPods était assez équilibré, plutôt clair, mais souffrant clairement de punch (et d’isolation). L’isolation étant maintenant ici, que vaut donc le son de nos cher AirPods Pro ?

Les tests ont été effectués sur des sources FLAC 16 bits / 44.1 kHz sur Qobuz.

Dire Straits - Brothers In Arms - Brothers In Arms : Une belle sensation d’immersion sur l’introduction. Une certaine neutralité assumée qui pour paraître froide à certains. Les voix sont nettes et claires, d’une belle restitution. Les instruments sont nets, les basses légèrement en retrait. Un rendu tout à fait honorable niveau musicalité qui se confirme sur un Romeo And Juliet des mêmes Dire Straits.

Queen - A Night At The Opera - Bohemian Rhapsody : Est-ce encore la peine de présenter le morceau ? Il propose une vaste plage de fréquences toutes biens rendues par les AirPods. Les voix et instruments sont bien découpés, ce qui est clairement du goût de l’auteur de ces lignes.

embouts_airpods_pro

Keith Jarrett - The Köln Concert - Part I : Un piano bien reproduit, des médiums bien présents. On ressent bien l’ambiance de la salle et son univers. Plaisant à écouter, même si certaines attaques d’aigus peuvent être un peu perçantes / fatigantes à l’usage.

Pink Floyd - Meddle - Echoes : Une fois n’est pas coutume, les AirPods Pro rendent tout à fait hommage à la complexité du morceau des Pink Floyd. L’ensemble des instruments sont bien rendus, présents, identifiés, ce qui ne fait qu’enrichir l’environnement sonore et l’ambiance générale.

Massive Attack - Mezzanine - Angel : Si les basses ne semblent pas être le point fort des AirPods Pro, autant les tester sur un morceaux assez exigeant en la matière. Et au final, contrairement à ce que l’on pouvait attendre, c’est tout sauf décevant ! Même si elles ne sont pas grasses et proéminentes, les basses sont très bien définies, manquant peut-être de chaleur, mais ayant une restitution impeccable.

Metallica - Metallica - Enter Sandman : Une intro parfaitement découpée et fine, des basses nettes, et des écouteurs qui ne se perdent pas dans la multitude d’informations qu’ils peuvent recevoir. Difficiles donc à mettre en position de faiblesse, les AirPods Pro répondent bien et nerveusement au thrash de Metallica.

GoGo Penguin - Ocean In A Drop - Ocean In A Drop : On se termine sur un joli morceau jazz, où l’on apprécie réellement la clarté des écouteurs, leur relative neutralité, au profit d’une belle restitution et clarté. On touche peut-être ici les limites - inhérentes aux intra-aurisculaires - d’un son manquant d’espace, de volume pour réellement s’exprimer.

On en a pour notre argent avec les AirPods Pro

En conclusion, les AirPods Pro nous offrent un très beau son, bien défini, clair, clarté que beaucoup pourraient critiquer du manque de basse, la mode du moment. Mais qu’il s’agisse de leur ergonomie impeccable, de leur praticité et de la qualité de leur son, c’est un presque sans faute pour cette arrivée d’Apple dans les écouteurs intra-auriculaires avec réduction active de bruit !

Leave a reply