Top chef Advisor - Pierre Augé - La Maison de Petit Pierre

Bienvenue dans ce premier article d'une nouvelle série sur Lifestyle Oblikon nommé Top Chef Advisor ! Dans ces chroniques, nous vous ferons visiter les restaurants tenus par des chefs vus dans la célèbre émission "Top Chef " sur M6. Tenez-vous prêts, ready, steady...go !

Entrée

PetitpierreNous arrivons en avance.
C’est fermé. Nous faisons le tour du pâté de maison, passons devant un boucher et un fromager, je me demande s’il s’approvisionne ici.
En venant, nous avons croisé les arènes. Le coin est joli, plutôt sympa. Des jeunes nous voient attendre et on les entend dire « ils vont dans le restau pour riches » en passant de loin.
Pourtant, à 42 euros la formule « Surprise » Amuse-Bouche/Entrée/Plat/Fromage/Dessert, ça me paraît fort raisonnable !
Nous sommes rejoints par d’autres personnes qui attendent, tous plus vieux que nous.
Ca ouvre. Je ne me précipite pas.
Je découvre un patio hyper joli, accueillant. Dommage que nous soyons encore en avril frisquet, on se dirige vers la salle fermée.
Je prends la vue sur le patio. Chris a vue sur les couteaux « Top Chef » posés sur la cheminée. On ne va pas se cacher, on est (quasiment) tous là pour ça.
A ma gauche, à 1 mètre, la porte vers les cuisines.
La salle est à l’image des photos, très design, aux couleurs claires, douces.
Les serveurs qui s’occupent de nous (un grand jeune un peu hipster, une brunette d’une trentaine d’années très pro) se cognent comiquement dans le lustre accroché trop bas à gauche de notre table.
Le jeune nous propose un apéritif, notamment le « Mojito maison élaboré par le chef pâtissier ». Alléchant ! On se laisse tenter, un peu grisés par le moment. Je n’en aurai pas de souvenir mémorable.

Plat(s)

Les amuse-bouches arrivent. Il y a du maïs et du romarin, les saveurs sont franches. Mais….il y a déjà un mais ? Qu’est-ce que c’est ? Une espèce de tension…une pression de bien faire, et d’entendre de la part des clients que tout va bien. Cette impression ne me quittera pas.
L’entrée est drôle. On nous annonce plein de choses (mon constat : joli, vert, soigné, en volume, vert, élaboré, VERT) avec de l’asperge, de la pistache, et de la rillette de lapin. C’est bon.

maison_petit_pierre_plat
On cherche la rillette de lapin. On ne la trouve pas. C’est bon quand même. Le serveur vient enlever. Je lui demande à quel endroit se trouvait le lapin, il m’explique. Je lui dis le plus diplomatiquement possible qu’il n’y était pas. Il me répond tout de suite « Si je leur dis ça en cuisine, vous savez, dans tous les cas ils me diront qu’ils l’ont mis ». Je comprends.
Et en même temps, je tique. Encore cette tension.
Le serveur part en cuisine et on l’entend crier (mettant à plat tous nos efforts de diplomatie) : « ILS DISENT QU’ILS ONT PAS TROUVE DE LAPIN A LA 8 ! ».
Il revient quelques minutes plus tard. Nous annonce qu’il n’y avait effectivement pas de lapin, que le plat a changé et qu’il n’avait pas l’information au moment de l’annonce.
Rassurés sur les compétences de nos papilles, et sans rancune, on passe au plat. Déjà cette impression que le moment passe trop vite.
Déception visuelle à l’arrivée de l’assiette. Quoi, ce petit bout de viande plein de gras, c’est CA qu’on va manger ?
Ahah! Quelle erreur d’appréciation de ma part.
Mon verre de vin à la main (verre de vin pas du tout à la hauteur, au point que je supplierai presque quelques jours plus tard ma copine Marie de passer leur vendre « Les Païssels », un Saint Chinian extra), je m’attaque à la meilleure pièce de cochon de ma vie.
Chaude, croustillante, caramélisée, succulente, assaisonnée, pleine de saveurs…je mange le gras sans en perdre une miette. Christophe en aurait bien mangé deux.
Il sort téléphoner, puis revient.

Douceurs

Le temps de cette pause, le fromage est arrivé.
Il est DELICIEUX, parfaitement affiné, servi avec une petite gelée de Piment d’Espelette qu’on reproduira plus tard à la maison. Sans faute. Je n’avais plus faim, mais c’est trop bon.
Christophe me dit de sortir pour voir le spectacle des cuisines. J’y vais. Il y a de l’ambiance sur la terrasse couverte du 1er étage. Dans les cuisines, ça cavale. A fond. Tout le monde. C’est sérieux, pas de rigolade. Pierre est là. Comme les autres. Au milieu. On sait que c’est le chef, parce qu’on le connaît. C’est tout. Ça bosse.
Le temps du dessert est venu. Il faut marquer une pause à la hauteur de l’émotion que j’ai eue avec ce dessert.
……
……
……
Il était PARFAIT. Sucré, acide, surprenant, texturé….orange sanguine, dragée, un soupçon de chocolat craquant, des points de caramel…un délice d’équilibre et de gourmandise. Qui est le pâtissier derrière ce dessert ? J’en veux un autre.

maison_petit_pierre

Bilan

C’est la fin. C’était bon. On a bien mangé. On laisse un petit mot sur la table sur le book des suggestions (encore cette tension sur le feedback), et on s’en va, avant que le chef sorte faire sa tournée des tables.

Ce soir, j’ai appris que l’âme parle toujours.
C’était bon, et à ce prix là, diaboliquement bon.
Alors, lâchez-vous, et détendez-vous. On ne vous mettra pas 1 étoile sur Tripadvisor. Votre pression de tout réussir parfaitement est le seul point d’amélioration que j’aie pu constater dans votre restaurant (en dehors de la carte des vins). Faites vous plaisir et arrêtez de viser la perfection, vous risquez alors de l’atteindre !

Qualité de la cuisine : Exécution quasi parfaite, c'était vraiment très bon
Originalité du menu : C'est pas vraiment le sujet. Il y a juste ce qu'il faut de recherche, mais l'idée est vraiment de manger du bon. Ceci dit, il y a quelques touches personnelles bien sympa.
Vins : Peut mieux faire ! C'est dommage, mais du coup il y a vraiment de la marge de progrès.
Ambiance : Très joli lieu, déco soignée et chaleureuse. On a passé une bonne soirée.

La Maison de Petit Pierre
22 Avenue Pierre Verdier, 34500 Béziers
Téléphone : 04 67 30 91 85
Réservations : lamaisondepetitpierre.fr

Qualité de la cuisine9
Originalité du menu7
Vins3
Ambiance7
6.5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :