Top Chef, saison 10, épisode 2 : "sauvés par le jus" (et le classement)

Ce soir, on a eu chaud aux fesses dans Top Chef ! Des favori(te)s ont failli partir, du sopalin a brûlé, il y a eu du barbecue à tout va, et une team "sauvée par le jus".

La soirée a commencé par une épreuve par brigade chez Frédéric Anton, avec l'exercice : décliner un légume en trois assiettes différentes.

4 légumes ont été choisis par le juge du jour et chacun avait été attribué à une brigade : l'artichaut pour la team Darroze, le céleri pour la team Sarran, le chou de bruxelles pour la Team Prétention (comprendre : chez Jean-François Piège dit JFP, vous pouvez lire l'article de la semaine dernière pour en savoir plus), et potiron pour la Team Jeunes (= Etchebest).

JFP a introduit sa brigade en disant : "L'équipe qui va gagner c'est pas ceux qui vont faire du cinéma, c'est ceux qui vont faire de la cuisine." Il y aura quand même un peu de drama (c'est de la télé !), sous la forme de beurre brulé, de jet intempestif de poivre dans une purée, et d'artichaut mal tourné. Au terme de cette épreuve, c'est (évidemment) la Team Prétention qui l'emporte (JFP ne pouvait pas accepter de diriger une brigade sans mettre quelques conditions au scénario), tandis que toutes les autres sont retournés à la cuisine habituelle.

Cuisine où l'on avait rajouté...un barbecue. Et à mon avis, on va le voir à toutes les sauces ce barbecue cette année !

Pendant ce temps, Arnaud Donckele et Emmanuel Renaut sont venus juger une alliance terre/mer dans un moment d'amitié/intimité presque gênant où Mr Donckele parlait de "lever sa raie". Je vous jure, je n'invente rien.

Les candidats devaient donc cuisiner un terre-mer, soit en équipe, soit en individuel, selon la décision du chef de brigade.

Pour finir, la dernière chance a tourné autour du thème des fruits exotiques, nous laissant comme à chaque fois le scénario classique du "je ne vais pas faire un dessert, je vais faire un hors-sujet". On remercie M6 d'avoir terminé la dernière chance à 23h35 !! Ce qui me permet de vous offrir cet article dès ce soir 😉

Allez, passons au classement de la semaine !

N° 1 (+2) BAPTISTE , dit "Le prétentieux" ou "Mulan" ou "Le pronostiqué" ou "Le truc rouge sur le nez"

Truc rouge sur le nez : reste de bagarre ou lissage Photoshop ?

La semaine dernière, j'avais mis Baptiste en troisième position parce que je n'avais pas envie de le mettre en première (because favori, tout ça...).

Mais force est de constater que cette semaine, Baptiste a non seulement gagné dès la première épreuve, mais aussi rectifié un assaisonnement qui autrement aurait PERDU toute son équipe ! (Tan Tan Taaaaaaaan!).

Bref, pas le choix, entre la dernière chance d'Alexia et le poulpe de Samuel, c'est Baptiste qui prend la tête cette semaine. Vous aviez remarqué qu'il avait un truc rouge sur le bout du nez, sinon ?

N° 2 (+2) FLORIAN, dit "Le Kéké sérieux" ou "Kévin"

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019"
Vous trouvez pas qu'il a une tête de Kevin ?

J'ai une furieuse envie d'appeller Florian, "Kévin". Pas vous ?

Malgré tout, Florian a fait du beau travail en équipe cette semaine, prenant le lead des rouges chez Frédéric Anton, et faisant un beau duo avec Ibrahim en remportant la deuxième épreuve...grâce à leur jus qui a fait basculer les juges de "mouais bof" à "oh putain c'est génial!". Leçon n°1 de Top Chef : FAITES UN JUS. Ca a payé pour Alexia en dernière chance.

Je pense que la position de Kévin, euh pardon, Florian, dans ce classement est surestimée. Mais...la suite nous le dira !

N° 3 (-2) - SAMUEL dit "Le maniaque" ou "Itadakimasu" ou "celui qui fait cuire les légumes en les triant par couleur"

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019"
"Ces choux fleurs violets vont tacher ma veste."

Samuel a fait une soirée en demi-teinte : il a laissé parler son côté "leader maniaque" sur le céleri, réalisant lui même le damier du plat de Guillaume, et en plus de ça un bouillon loué par les chefs, mais se ratant un peu sur son deuxième plat, un poulpe qui descendait du Mont Fuji, avec un dressage un peu trop scolaire (voire dépassé?).

Le meilleur moment de Samuel ce soir reste le tri des légumes par couleur pour les cuire. Personnellement, j'ai déjà trié des kilos de Dragibus par couleur pour le fun (et aussi enlevé tous les Car-en-Sac verts pour le Candy Bar de mon mariage), donc vous ne me verrez jamais juger ce genre de choses. Mais bon, je ne suis pas sûre que ce soit très sain quand même.

Samuel garde un gros niveau, je mets juste un warning "prétention" car j'ai entendu la phrase "les chefs n'ont pas compris ce que j'ai fait". Ça fait perdre un peu de points au classement, ça Samuel. Il va falloir sortir de ses classiques et de sa zone de confort, sinon on sait tous comment ça finit!

N°4 (+2) MEROUAN, dit « Too Much » ou « Nabilla».

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019 merouan"

Pas beaucoup de catch phrases pour Merouan ce soir (à part une comparaison au comble du raffinement entre un chou de Bruxelles et une fille moche à la maternelle, et un petit "Merouan, en 3 mots? Beau, drôle, intelligent").

A l'instar de Baptiste, il a fait une bonne prestation dans la brigade verte, même s'il n'a pas sauvé la purée d'Anissa, il a réussi son plat sans intervention extérieure. On ne sait toujours pas trop ce qu'il vaut (à part son pesant en buzz) : à suivre !

N° 5 (-3) ALEXIA dite "La Dangereuse" ou "La chouchoute" ou "Musclor"

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019"
Méfiez vous, elle a l'air gentille.

Alexia a cassé une noix de coco à la main ce soir. Je vous l'ai dit, cette fille est dangereuse.

A part ça, elle s'est retrouvée en dernière chance de façon peu méritée, et on a eu très très peur de la voir partir à cause d'un plat trop simple. Certains favoris nous ont quittés en début de saison pour moins que ça.

Avant cette dernière chance, elle avait réalisé une soirée sans faute, avec tous ses plats loués sans aucune critique au montage. Too obvious, Top Chef, vous vouliez un plot-twist pour qu'on aie envie qu'elle reste et qu'on regarde la dernière pub avant le résultat. Ouf, merci les couteaux de Marie-Victorine : elle reste.

N°6 (+2) DAMIEN dit « La moustache » ou « Le mec en Tshirt » ou « Celui qui a cuisiné un tas de vomi ».

Mouuuustache.

Damien a réalisé une bonne prestation sur la première épreuve et a failli gagner la deuxième. Les influences nordistes appuyées de Damien sont visibles, mais honnêtement, son plat terre/mer avait l'air génial (contrairement au tas de vomi de la semaine dernière, j'ai eu très envie de le manger!).

Soit il a gagné en confiance, soit c'est moi qui m'habitue à son style décontracté intellectuel...c'est encore un peu tôt pour le dire.

N° 7 (-) CAMILLE

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019"

Il semblerait que Philippe Etchebest n'aie pas si mal choisi que ça son candidat Objectif Top Chef de cette année.

La petite Camille semble généreuse (les gros morceaux de potiron aux cêpes, miam), talentueuse (peu de ratés), créative (pigeon/encornet) et bonne joueuse (sourit même quand son équipe se fait démonter). Elle a l'air sincèrement heureuse d'être là. Cette fille me plait ! A suivre 🙂

N°8 (+1) IBRAHIM, dit « Le comique attachant »

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019 ibrahim"

Ibrahim nous a montré comment arnaquer un chef 3 étoiles sur un artichaut tourné. Respect, Ibrahim.

Il a aussi gagné la deuxième épreuve avec Florian. Un joli binôme, pas prise de tête. Top ! On prend toujours beaucoup de plaisir à regarder Ibrahim, mais on ne l'a pas assez vu ce soir...j'espère juste que ses prestations solo auront le niveau de celles en équipe.

N°9 (+2) ANISSA, dite « La géante » ou « Kelly Rangama 2 »

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019"
Elle est encore plus grande que ce qu'elle en a l'air.

J'aurais du la placer plus haut (haut/géante, vous l'avez? Haha.), parce qu'elle était dans l'équipe gagnante de la première épreuve. Mais on ne l'a pas beaucoup vue, et tout ce qu'on a vu, c'est qu'elle a merdé (sur sa purée, et sur la question à ne pas poser à JFP : "Chef, je torréfie ou pas la noix de macadamia?" - JFP énervé "Tu n'as rien compris à la cuisine, Anissa!" ). Même si elle sait reconnaître ses erreurs (elle a dit elle même que sa purée était bien meilleure après que Baptiste ait jeté du poivre dedans sans son accord), je ne suis pas sûre que ça suffise.

Il faudra bien que quelqu'un sorte en premier chez JFP...

N° 10 (+2) GUILLAUME dit "Le gros mou" ou "Mais pas tant que ça"

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019 guillaume"
Pardon. Il ne faut jamais juger sur le physique.

Guillaume a choisi de s'effacer dans l'épreuve du terre-mer plutôt que de s'emboucaner (comme on dit chez moi) avec Marie-Victorine, après avoir compris à l'épreuve d'avant quel personnage il avait en face de lui.

Lui : "Marie-Victorine, ça brûle, là".

Elle : "Oui, mais c'est pas cuit!".

Il est resté calme, et Marie-Victorine a corrigé le tir.

M'est avis que Guillaume doit être un bon chef de brigade. On devra repasser pour savoir ce qu'il vaut niveau émotion, cuisine, tout ça. Mais ça mérite quand même une progression au classement !

N°11 (-7) MAËL, dit "Le petit oiseau" ou "Harry Potter"

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019 maël"
Le petit blond avec une chaussure noire

Maël, c'est la vraie dégringolade de ce classement.

Imaginez : mon mec, tranquillement en train de jouer à un jeu vidéo devant son ordi (il bénit les mercredis soirs), s'est mis à hurler quand il a entendu d'une oreille et de loin ce qui se passait (= Maël a voulu faire du pain avec de la levure chimique à la place de la levure de boulanger !!).

Je passe sur la pâte pas assez étalée alors que Etchebest l'avait prévenu, sur le jus de pigeon raté...Maël a enchaîné les loupés et frôlé l'élimination. Punition logique de Philippe Etchebest, je le voyais déjà sorti. Et ce petit c... a eu l'audace de nous sortir un super joli plat en dernière chance, avec un ananas en trompe-l'oeil qui était en fait...un ananas ! Incroyable !!

Bref, on est pas au bout de nos surprises avec Maël. Qui a une cicatrice sur le front, au fait. Ca ne vous rappelle rien ?

N° 12 (-2) (éliminée) MARIE-VICTORINE, dite « la stressée » ou « la percée des oreilles » ou « Marie-Machin »

ésultat de recherche d'images pour "candidats top chef 2019"
Sur le point de pleurer à cause d'une botte de carottes? C'est possible.

Bon, je ne m'étais pas trop trompée en la positionnant en bas du classement la semaine dernière. Mais malgré son élimination, Marie-Victorine a réussi à vaincre son plus terrible ennemi : elle-même. (bravo les scénaristes).

En attendant, elle part sur le classique "hors-sujet" : "C'est une entrée? Un dessert ? Décidez vous!". Et comme les couteaux ne vont pas dans un dessert, et que sa sauce ne va pas dans une entrée, les chefs décident de sanctionner.

Marie-Victorine aura réussi une chose, en ce qui me concerne : faire monter Guillaume dans mon estime.

Parce qu'on ne va pas se mentir : c'est très technique de couper des avocats à plat et de les mettre en carré, mais on était loin du compte pour aller en finale quand même. Quoique, avec le poisson en écailles de Baptiste...

Allez, à la semaine prochaine !

Leave a reply