Bilan du Hellfest 2017 : One Hell of a Hot Ride !

Le slogan "One Hell of a Ride" aurait pu être celui de l'anniversaire des 10 ans. Mais c'est donc celui de la douzième édition du Hellfest, avec un petit goût de nostalgie. Pourquoi ? Car cette année est marquée par la dernière tournée du groupe Aerosmith... Heureusement que d'autres formations se sont retrouvées en partie grâce au Hellfest 😛

Un Hellfest aux températures infernales

hellfest-2017-deco-ambiance-photoPromis, plus de jeux de mots autour de l'enfer passé ce paragraphe. Mais à la vue de la météo radieuse, un petit mot sur les températures des 3 jours est obligé ! Car il a fait chaud, très chaud !!! Aux alentours de 30 à 35 degrés en plein soleil, et ces températures sont rarement descendues sous les 20 degrés lors des derniers concerts vers minuit.

Un temps idéal accompagné de vent pour chasser la poussière et apporter une légère sensation de fraîcheur de temps à autres. Heureusement, le staff du Hellfest avait pensé à un mini canon à eau afin d'arroser la foule lorsque le soleil tapait dur...

Du coup, les bars étaient relativement plus accessibles que les années d'avant, le festivalier cherchant de l'eau plutôt que de la bière. On attend avec impatience les chiffres officiels pour savoir si la consommation d'alcool était inférieure ou égales aux années précédentes. Le festivalier du Hellfest a une réputation à tenir !

Pour s'abriter quelque peu, les trois scènes couvertes The Temple, The Altar et The Valley se sont transformé tour à tour en havre de paix, accueillant des centaines de festivaliers à la recherche d'un peu d'ombre. On avait jamais vu The Valley aussi fréquenté (Haha...).

Les nouveautés du Hellfest 2017

Tous les ans, le Hellfest propose des nouveautés au niveau de l'organisation ou des décors en général, et le cru 2017 n'échappe pas à la règle.

Rechargement Wifi pour le Cashless

Dans sa volonté de modernisation et d'élimination des échanges de monnaie aux bars, le Hellfest améliore progressivement le Cashless instauré lors du Hellfest 2015. Cette fois-ci, la nouvelle carte 2017 permettait un rechargement via les bornes Wifi installées à quelques endroits clés du site. Moyennant la création d'un compte Cashless et la saisie de ses références bancaires, la manipulation est assez rapide.

Dommage que le minimum soit de 20 euros. De plus, le solde sur le compte en ligne n'est pas du tout à jour, retardant de plusieurs heures. Il faut donc passer par un bar ou une bank Cashless pour savoir exactement combien reste sur la carte. Malheureusement, le Cashless n'est toujours pas pris aux restaurants (hors restaus officiels Hellfest). Il n'existe donc pas d'alternative que de se ramener avec du cash ou viser ceux (la majorité) qui accepte la CB.

Une large piste d'amélioration pour les années suivantes.

Quelques nouvelles déco et un Hell Fresh !

Les anciennes décorations de style "Mad Max" qui étaient présentent dans l'ancien espace PRESSE / VIP ont été déménagées entre le Kingdom of Muscadet et l'entrée nord de la Warzone. On retrouve là un décor post-apocalyptique avec un vieux camion militaire, un hélico ou encore une épave d'avion.

Le skate parc - dont l'utilité laissait à désirer les années précédentes - a été transformé en brumisateur géant, sous la douce dénomination de Hell Fresh. Il fallait arriver tôt pour trouver de la place dans les alcôves douillettes (en bois) et fraîchement arrosées d'une légère bruine. Oui, le festivalier du Hellfest est délicat !

La luxueuse piscine de l'espace PRESSE / VIP

Difficile de ne pas parler de la nouvelle zone réservée aux VIP, à la presse et aux bénévoles. L'arrivée dans cette zone est un mini événement en soi. A la mode d'un club privé de Las Vegas, les décorateurs du Hellfest se sont surpassés pour offrir un maximum de confort à leurs invités.

piscine-vip-presse-hellfest-2017

Ayant accès à cette zone grâce à notre couverture Presse, nous avons pu bénéficier à fond de la piscine, du nouveau bar et des pelouses (artificielles). Cela va certainement donner envie à certains festivaliers de passer au billet VIP... 🙂

Une excellente zone plus propice aux rencontres que l'ancienne, où nous avons pu discuter avec de nombreux bénévoles et quelques journalistes. En tout cas, merci au Hellfest pour la qualité d'accueil de la Presse, et chapeau pour la reconnaissance offerte au bénévoles, qui nous ont toujours dit du bien de l'organisation vue de l'intérieur.

Recul des MainStages et nouveaux écrans géants

Tout le monde aura pu remarqué que les MainStage ont été légèrement reculées pour augmenter la taille du site et faciliter la circulation autour des deux scènes principales. L'effet escompté était-il présent ? D'un point de vue expérience de festivalier, nous avons trouvé que les trajets du niveau de la régie vers l'arrière du festival (zone restauration) étaient bien plus fluides.

Adios les décors gigantesques qui encadraient les deux MainStage ! Cela faisait quelques années déjà qu'ils étaient là (2 ou 3 ans de mémoire). A la place, un écran géant central et deux écrans latéraux supers grands. C'était vraiment une superbe idée que d'augmenter la taille pour que tout le monde en profite, jusqu'au fond du festival.

Les personnes de petite taille ont aussi mieux profité des concerts en ayant cette visibilité augmentée ! C'était la bonne idée pratique de l'année 🙂

hellfest-2017-deco-ambiance-photo

Les petits bémols que l'on a décelé

Comme tous les ans, quelques retours pour des situations que nous avons vécues. Bien sûr, toutes les améliorations proposées ne sont pas intelligentes 😛

  • La poussière : difficile de tuer la poussière, en particulier avec cette canicule. La pelouse a tenu la journée du vendredi seulement. Amélioration proposée : une pelouse naturelle piquée tous les 3 centimètres d'une matière synthétique se greffant à la racine et permettant une meilleure tenue, comme au Stade de France. Ou pas !
  • L'eau : le distributeur à proximité de la Warzone est tombé en rade le samedi ou le dimanche. Pas de bol, une grosse partie de la région de Clisson est passée en restriction d'eau durant le week-end. Une chance que le festival ai tout de même été largement approvisionné en eau. Il aura fallu faire un peu la queue à certains points d'eau. Amélioration proposée : développer un sponsoring par Cristalline à hauteur d'environ 15000 hectolitres pour distribuer de l'eau gratos en bouteilles. Ca fait certainement moins de 100.000 euros de budget, ya pas un sponsor qui voudrait faire ça ? 😀
  • La programmation : Deep Purple, Aerosmith et Linkin Park en têtes d'affiches... d'un festival de musiques extrêmes ! C'est franchement un peu mou dans le style. Attention, pas d'incompréhension : nous apprécions énormément Deep Purple et Aerosmith. Amélioration proposée : équilibrer autant que faire se peut les sets énergiques et imposer à Linkin Park de ne pas jouer certains titres 😛

Comme vous pouvez le constater, les semi-échecs sont tout de même pardonnable pour un festival de cette envergure. Difficile de combler tout le monde et extrêmement difficile de gérer la météo de type canicule... Mais nous sommes certains que l'organisation va trouver THE bonne idée pour la prochaine édition !

Hellfest 2017 : nos restaurants préférés

Sur le site du Hellfest, il y a au moins une quarantaine de points de restauration. Cuisine antillaise, mexicaine, indienne, thaï, française, italienne, bretonne... Les quatre coin du globe sont représentés ! On peut aussi y manger de tout : tacos, salades, viande fumée, viande braisée, viande cuite à l'étouffée, des fuits, du vegan... Bref, vraiment de tout.

L'objectif d'une année sur l'autre est d'éviter de refaire les mêmes restaurants et d'en essayer d'autres. Bilan pour trois ou quatre repas par jour (hors petit déjeuner). Car oui, le festivalier mange beaucoup !

Le Rougail gagne notre prix "qualité et quantité"

Nos amis de l'île de la Réunion sont représentés au stand distribuant cette grande spécialité réunionnaise. La bouffe ? Une assiette composée de riz, de lentilles et de saucisses préparées en sauce. Pour ajouter de la saveur, un mélange d'épices fraîches est déposé sur le riz (le fameux rougail vert).

C'est équilibré en quantités pour ne pas nous étouffer de riz. Très savoureux, ce stand gagne notre super-méga-label "qualité quantité".

Thaï food et Tartiflette pour blinder l'estomac

Quoi de mieux que du riz ou des patates pour éponger de la bière  ? Le restaurant asiatique proposait un riz sauté au poulet tout à fait correct. Attente très limitée puisque les plats sont déjà prêts et chauds ! Il ne reste qu'à servir !

Idem du côté de la traditionnelle tartiflette du Hellfest. Il est difficile de résister aux énormes marmites remplies de pommes de terre, de lardons et de fromage. D'autant plus que les portions sont conséquentes ! Le tout accompagné d'une petite Guinness et ça repart !

Il y avait bien d'autres restaurants à disposition des festivaliers. Parmi eux et dans les bons, on retrouve les bizarreries de chez Avale, un super stand de viande fumée, ou encore la rôtisserie de la Warzone. On notera un bel effort général pour coller à l'ambiance Rock / Metal chez tout le monde 🙂

Retour sur la programmation

Mis à part les têtes d'affiches plutôt "tranquilles" pour le Hellfest 2017, la programmation était hyper variée encore une fois, parcourant une bonne grosse majorité des courants musicaux du Metal. De nombreux fans de la première heure du Hellfest regrettent la perte du côté underground du festival, mais peut-on réellement s'arrêter sur ces remarques ? Avec un budget aux alentours de 15 millions d'euros, il n'y a plus de place pour les erreurs...

Nos coups de cœurs du Hellfest 2017

Sans s'étendre sur les raisons, car nous en avons déjà parlé sur nos reports du JOUR 1, du JOUR 2 et du JOUR 3, voici les quelques groupes qui nous aurons marqué !

Ultra Vomit pour la plus belle chenille du monde, le Wall of Pipi Caca et le nouvel hymne KAMMTHAR !

Aerosmith, parce que !

hellfest 2017 aerosmith (2)

Steel Panther pour les 50 filles sur scène, les 50 boobs, les 10 minutes de blabla inutile et les cheveux de Lexxi Fox

Alter Bridge pour le son de super qualité et le show pas trop excité en plein cagnard !

Alestorm pour le public totalement dans le délire, qui se met part terre pour ramer sur certaines chansons.

Blue Oyster Cult pour l'ambiance, le côté papy rockeur qui déchire et le Don't Fear the Reaper !

Prophets of Rage pour ce RATM revival, le hip-hop hyper assumé que tout le monde a kiffé et l'hommage à Chris Cornell.

Les flops Hellfest 2017

Linkin Park pour l'ambiance vraiment pas top lors du concert. Les gens se regardaient dans le blanc des yeux, certains sifflaient, les autres ont disparus du Hellfest. Pas difficile de remonter le public pour s'éloigner de la scène !

Alestorm (oui ils atterrissent ici aussi) pour le son pourri qui ne sera pas corrigé durant l'intégralité du set, ça casse un peu tout...

hellfest 2017 alestorm

Deep Purple car ils ne jouaient pas ensemble !!! Les gars sont tellement cramés qu'ils alternaient des solos pour éviter d'avoir à jouer en même temps.

Apocalyptica : le son était assez moyen sur les graves.

Donc globalement, pas trop de déchet !

A l'année prochaine pour de nouvelles aventures 🙂

Stay Metal \m/

TagsMetal

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :