#Hellfest2018 Notre bilan en attendant Juin 2019 !

Le 10 octobre 2018, en deux heures à peine, les 55.000 Pass 3 jours ont été achetés pour le Hellfest 2019. Un énorme succès pour ce gros festival et un record absolu. La précédente vente était sold-out en 30 heures...

Lire les réactions dans la presse et sur les réseaux sociaux a réactivé quelques souvenirs mémorable de la précédente édition. 

Manowar et Slayer pour le Hellfest 2019 !

Commencer par la fin du Hellfest 2018 permet aussi de mieux comprendre les raisons du succès de la vente fulgurante de tous les pass en 2 heures.

Il est tard, c'est dimanche soir et Iron Maiden vient de terminer son énorme show. C'est Marylin Manson qui doit enchaîner après une étrange pause de 20 minutes dans le running order.

Cette pause est devenue une étape clé pour le festival depuis plusieurs années. En 2015, un gros feu d'artifice avait été tiré pour fêter la 10ème édition du festival. en 2016, c'est la mort de Lemmy qui était saluée d'une longue salve de toutes les couleurs. Pour 2017, j'ai un trou de mémoire 🙂 mais pour 2018, il est certain que quelque chose se tramait !

Toutes les bonnes choses ayant une fin, voilà donc se clôturer ce Hellfest 2018. Mais le staff ne voulant pas nous laisser sur notre faim, voilà l’annonce des groupes du Fest 2019 ! La fameuse pause est donc maintenant le temps des annonces ! Tel le Wacken, Hellfest annonce désormais également un an à l’avance quelques groupes. Et pas n’importe lesquels ! Carcass, Mass Hysteria, Dropkick Murphys... mais surtout les seuls et uniques shows de Slayer (son dernier en France) et le retour des mythiques Manowar en total exclusivité française !

Il est temps d’enfiler son plus beau pantalon en cuir, son débardeur, et de se laisser pousser les cheveux. L’année prochaine, ce seront les King of Metal qui seront sur le Mainstage !

Le dimanche et un petit bilan

Vous pouvez retrouver les concerts des autres jours dans des articles dédiés au Jour 1 et au Jour 2. Car nous sommes des fainéants en ce qui concerne réécrire ce qui l'est déjà.

Le Hellfest n'est pas de tout repos malgré les deux siestes quotidiennes et les 5 repas par jour. Les journées sont aussi riches en émotions rien que par la présence de la légende vivante Iron Maiden le dernier jour.

De Iced Earth à Iron Maiden

Le dimanche, nous avons fait un 15h > minuit quasi sans interruptions !!! Le final sur Iron Maiden nous donne, à Tom et moi même, un surplus d'énergie malgré les 20 bornes marchées la veille.

Car oui, sur un festoche il faut cavaler pas mal pour en voir un max. Sans compter les gentils pogos et oser même parfois - soyons fous - un circle pit !

Mes chaussures de marche (toutes neuves) ont bien morflé avec pas moins de 50km en trois jours. Merci Merrell, c'est une bonne alternative aux traditionnelles Converses ou DocMartens 🙂

La bouffe et les nouveautés

En matière de nouveauté on pourra noter la structure aquatique qui a permis à bon nombre de personnes de se rafraîchir sans avoir à faire la queue aux toilettes et points d'eau. Et en plus c'est joli, surtout la nuit.

Une autre nouveauté qui n'a pas été perçue équitablement par tous les festivalier est le nouveau bar central des Mainstage. Plusieurs avis fournis ont circulé sur les réseaux : "trop gros", "cache les scènes" pour les plus critiques. Mais aussi "superbe sphère" pour les autres. Encore une fois c'est une question de goût.

En ce qui concerne la bouffe et le choix, c'est toujours aussi large et qualitatif. RAS.

Les groupes du dimanche, par Tom

Le troisième et tant attendu jour du Hellfest démarre. Pourquoi attendu ? Tout simplement car deux de mes groupes favoris jouent à quelques minutes d’intervalle. Alors on enfile les Doc, on met le cut et c’est parti pour Amorphis, Maiden et plein d’autres !

Orden Ogan

Début tranquille sur le groupe de cowboy metal (il y a bien le pirate metal, pourquoi pas alors ?). Quelques mois après les avoir vus sur Paris, le show est quasi identique. Et les chansons aussi. C’est plutôt léger, mais un moyen efficace (avec une bière) de se réveiller.

hellfest2018

Iced Earth

L’après-midi est déjà bien avancée quand Iced Earth démarre. Groupe que l’on voit finalement peu dans nos contrées, cependant leur musique bien heavy est toujours agréable à entendre. Un petit hommage bien senti à Vinnie Paul sur une superbe interprétation de Watching over me mettra tout le monde d’accord sur le main.

Accept

On reste dans le heavy à papa (mais qu’est-ce-que c’est bien) avec les allemands d’Accept. Si je dois avouer moins accrocher, cela,s’écouter néanmoins plaisamment et fait une bonne chauffe pour le,reste de la journée.

Amorphis

Amorphis ! Mes chouchous depuis bien longtemps, que j’avais hâte de voir en live avec la sono magique du fest. Qui plus est, le dernier album Queen of Time est particulièrement réussi, alors mettez les deux ensemble... si le début est un peu timide (mais réussi), le public s’enflamme sur un beau Death of a King et ne lâchera rien jusqu’au final House of Sleep. House of Sleep qui ne réussi pas son job de nous endormir, bien au contraire !

Alice in Chains

Du coup, Amorphis étant fini, on court se positionner sur le Main afin de préparer Maiden. En attendant, c’est retour à nos années collège avec Alice in Chains. Si nos camarades grunge ont vieillis, leurs chansons non, et on voit qu’ils prennent toujours autant de plaisir à jouer. Dommage pour eux d’être avant Maiden, la majeur partie du public étant dans l’attente de la suite...

hellfest2018

Iron Maiden

Et voilà le monstre Maiden. A titre de rappel, lors de la mise en vente des places, le Hellfest n’avait eu qu’à afficher ce nom pour être sold out. Car oui, après toutes ces années, Maiden est et reste un monstre indéboulonnable de la scène metal. Plus qu’un concert, c’est un vrai show qui se déroule devant nos yeux autour des thèmes des guerres, de la liberté, et forcément, de la foi et de l’enfer. Les classiques sont là, mais aussi bon nombre de chansons que l’on avait encore jamais vu sur scène !

On est chaud, on chante avec un Bruce Dickinson qui n’a jamais été aussi jeune et énergique que du haut de ses presque 60 ans.

Encore une nuit et il faut rentrer à la maison... Vivement l'année prochaine 🙂

TagsMetal

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :